Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Hollande et Juncker veulent un front commun face à Mittal

Reuters12/02/2013 à 17:08

HOLLANDE ET JUNCKER POUR UN FRONT COMMUN EUROPÉEN CONTRE MITTAL

PARIS (Reuters) - François Hollande et le Premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker ont prôné mardi la création d'un front commun européen pour empêcher le PDG d'ArcelorMittal de jouer un pays contre un autre dans les fermetures de sites.

Lakshmi Mittal, actionnaire majoritaire du groupe, fait l'objet de critiques des gouvernements français, belge et luxembourgeois en raison des restructurations engagées par le géant mondial de l'acier pour faire face à un marché en berne.

Son absence à une réunion organisée mardi à Bruxelles sur l'avenir de la sidérurgie européenne avec des ministres de ces trois gouvernements a été jugée "pas convenable" par Jean-Claude Juncker. Ce dernier a promis que Lakshmi Mittal, qui a réussi une OPA hostile contre le sidérurgiste européen en 2006, n'échapperait pas à une confrontation.

"On le verra, car on le trouvera", a indiqué le président sortant de l'Eurogroupe, lors d'une conférence de presse organisée à l'Elysée avec François Hollande.

"Il sera trouvé", a renchéri le président français qui a appelé les pays européens à parler d'une même voix et à faire front commun face au numéro un mondial de l'acier, dont le siège social est au Luxembourg.

"MITTAL EST SUR LA SELLETTE"

"Nous devons veiller à parler ensemble, belges luxembourgeois, français pour éviter qu'en l'occurrence Mittal n'utilise les relations bilatérales pour dire à certains ce qu'il veulent entendre", a prévenu François Hollande.

Le chef de l'Etat se rendra jeudi et vendredi pour un voyage officiel en Inde, pays dont est originaire Lakshmi Mittal.

ArcelorMittal a indiqué sans plus de commentaire que le groupe était représenté à Bruxelles par Robrecht Himpe, directeur général de sa division Acier plat en Europe.

"Mittal est sur la sellette", a commenté pour sa part sur son compte Twitter Arnaud Montebourg, qui participait mardi à la réunion européenne à Bruxelles.

Le ministre du Redressement productif avait plaidé en novembre dernier pour la nationalisation du site mosellan de Florange, qui appartient à ArcelorMittal, afin d'éviter la fermeture de ses deux hauts-fourneaux.

Il avait été désavoué par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, qui a préféré signer un accord autorisant la fermeture des hauts-fourneaux en échange d'investissements sur les activités de laminage vus avec scepticisme par les syndicats.

En Belgique, le groupe est aussi critiqué après avoir annoncé fin janvier la fermeture d'une cokerie et de six lignes de production à Liège, une décision qui s'ajoute à la fermeture de deux hauts-fourneaux et de la fonderie annoncée en octobre 2011.

Julien Ponthus et Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.