Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Hollande défend à Bordeaux le nouvel acte de la décentralisation

Reuters16/03/2013 à 16:06

À BORDEAUX, FRANÇOIS HOLLANDE DÉFEND SA FUTURE LOI SUR LA DÉCENTRALISATION

BORDEAUX (Reuters) - François Hollande a pris samedi à Bordeaux l'exemple du pont levant Jacques-Chaban-Delmas qu'il inaugurait pour défendre sa future loi sur la décentralisation et appeler de ses voeux une accélération de la prise de décision publique.

Evoquant la dynamique bordelaise et le renouveau des grandes villes françaises, le chef de l'Etat a estimé que rien n'aurait été possible sans la volonté des élus mais, surtout, sans la décentralisation.

"Le temps est venu de franchir une nouvelle étape d'abord en faisant confiance aux territoires", a-t-il dit en référence aux prochains débats parlementaires sur la décentralisation.

Il a précisé que le projet de loi reconnaîtrait "le fait métropolitain et le rôle crucial joué par les agglomérations en matière de cadre de vie et de logement".

"Il consacrera la Région pour le développement économique, la formation, l'aménagement du territoire", a-t-il dit.

Cette nouvelle décentralisation prévoit le redécoupage des cantons et un nouveau mode de scrutin des futurs conseillers généraux avec l'instauration de la parité à l'échelle de chaque canton. Elle suscite une levée de boucliers chez des élus ruraux, qui estiment avoir beaucoup à perdre dans ce rééquilibrage.

François Hollande a estimé que le pont qu'il inaugurait était "l'exemple même de cette coopération", souhaitant que les territoires soient dotés des moyens d'une action publique plus efficace, plus rapide.

"J'insiste sur le temps. Car celui de la décision publique n'est plus adapté à celui de notre société (?). Il nous faut réduire les délais, alléger les procédures, hâter les choix. Nous changeons d'époque", a-t-il lancé en écho à son discours de Dijon mardi sur le même thème.

Son passage par Bordeaux a été l'occasion pour le chef de l'Etat de faire une parenthèse républicaine.

C'est en effet aux côtés du maire UMP de Bordeaux Alain Juppé, des présidents socialistes de la région Aquitaine Alain Rousset et de la communauté urbaine de Bordeaux (CUB) Vincent Feltesse, qu'il a participé à cette inauguration devant la foule massée le long des quais.

François Hollande a également rendu hommage à Jacques Chaban-Delmas, maire de Bordeaux durant 50 ans, et précurseur en tant que Premier ministre de Georges Pompidou d'une plus grande décentralisation et d'une réforme de l'Etat qu'il avait inscrite dans son projet de "nouvelle société".

Le pont baptisé Jacques-Chaban-Delmas a été conçu avec un tablier central levant permettant de laisser passer les navires jusqu'au centre ville.

D'une longueur totale de 433 mètres pour une travée levante de 106 mètres de hauteur, qui en fait le plus haut pont levant d'Europe, ce cinquième pont routier sur la Garonne dans l'agglomération de Bordeaux a coûté 157 millions d'euros financés à 67% par la communauté urbaine, ainsi que par l'Etat, la région Aquitaine et le département de la Gironde.

Claude Canellas, édité par Gérard Bon

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.