1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Hollande : Bruxelles «n'a pas à nous dicter ce que nous avons à faire»
Le Parisien29/05/2013 à 23:08

Hollande : Bruxelles «n'a pas à nous dicter ce que nous avons à faire»

«La Commission (européenne, Ndlr) n'a pas à nous dicter ce que nous avons à faire. Elle a simplement à dire que la France doit rétablir ses comptes publics». En marge d'un déplacement à Rodez (Aveyron), le président Hollande a haussé le ton, mercredi en fin d'après-midi, envers Bruxelles. «De la communication», dénonce Jean-Claude Mailly (FO).

En échange du délai de deux ans accordé pour ramener son déficit en dessous de 3%, la Commission européenne avait demandé à la France, à la mi-journée, d'accélérer en prenant, dès cette année, des mesures pour réformer son système de retraites et le ramener à l'équilibre «pour 2020 au plus tard», dans le cadre de ses recommandations économiques annuelles aux Etats membres.

Ayrault : «Nous ferons les réformes à notre manière»

Alors que la deuxième économie de la zone euro est en récession et voit ses déficits se creuser et son chômage exploser (le taux de chômage est estimé à 11,1% en 2014 contre 10,7% en 2013, selon l'OCDE), l'exécutif européen recommande notamment à Paris, concernant les retraites, «d'adapter les règles d'indexation, les âges minimum et de taux plein, la période de contribution et les régimes spéciaux, mais en évitant d'augmenter les contributions des employeurs». Cette recommandation intervient alors que le gouvernement français entend proposer à l'automne une nouvelle réforme des retraites basée essentiellement sur un allongement de la durée de cotisation.

François Hollande a bien souligné qu'il avait «déjà fait la «proposition» de réforme des retraites et que celle-ci serait faite «dans la concertation, la justice, la responsabilité». «La vérité sur les retraites, c'est qu'une discussion s'engagera avec les partenaires sociaux, avec justice, responsabilité et volonté pour en terminer avec les déficits» a-t-il dit, alors qu'une conférence sociale se tiendra les 20 et 21 juin. De son côté, Jean-Marc Ayrault a...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

41 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M935678
    30 mai23:54

    ah encore une taxe, au lieu de diminuer les dépenses étatiques ou sociales.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer