Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Hollande aurait agi comme Sarkozy sur l'affaire Mohamed Merah

Reuters22/03/2012 à 22:10

FRANÇOIS HOLLANDE AURAIT AGI COMME NICOLAS SARKOZY SUR L'AFFAIRE MOHAMED MERAH

AURILLAC, Cantal (Reuters) - S'il avait été aux commandes du pays, François Hollande aurait réagi en président de la même manière que Nicolas Sarkozy après les drames de Toulouse et Montauban, estimait-on jeudi en marge du meeting du candidat socialiste à Aurillac, dans le Cantal.

Parmi les 2.000 personnes venues écouter l'élu de la Corrèze voisine, les avis divergeaient quant aux conséquences pour le candidat socialiste de la séquence qui s'est achevée par la mort du meurtrier présumé de sept personnes.

"Nicolas Sarkozy a fait du bon boulot de président, mais Hollande aurait fait la même chose", estimait une dame à son arrivée au Prisme, la salle de spectacle du chef-lieu du Cantal, où François Hollande tenait le meeting marquant la reprise de sa campagne après trois jours de deuil national.

"Ce n'est pas une parenthèse facile pour lui mais qu'est-ce que vous vouliez qu'il fasse d'autre ?", se demandait un spectateur au terme d'un épisode où le candidat PS a soigné sa stature présidentielle en se rendant à Toulouse et en participant aux cérémonies en hommage aux victimes.

Nicolas Sarkozy a-t-il marqué des points cette semaine ? "Après ces événements dramatiques, il a eu une réaction normale pour un président de la République, il ne pouvait pas faire moins", commente une habitante d'Aurillac. "François Hollande ne pouvait pas intervenir de la même manière dans sa situation."

Un militant auvergnat regrette que "le sujet du communautarisme revienne dans le débat". "La droite fera tout pour masquer son bilan et les mesurettes qu'elle propose", croit-il savoir.

Un autre "espère toujours la victoire", estimant que les drames de ces derniers jours, "ce sera oublié" d'ici le 22 avril, date du premier tour.

Que Nicolas Sarkozy soit meilleur que son concurrent en matière de sécurité, "ça reste à prouver", commentent deux voisins de Cassaniouze et Lafeuillade-en-Vezie.

Bien qu'habitant à la campagne, "le sujet nous intéresse car à Toulouse on a vu que ça touchait des enfants", dit l'un, qui espère une victoire de François Hollande, "un homme terre-à-terre, une sorte de Chirac de gauche".

Une habitante de Vic-sur-Cère dont les enfants habitent à Toulouse, près du quartier attaqué, ne veut pas parler de l'affaire Mohamed Merah tant elle a été inquiète.

"Moi je viens chercher la parole à sa source car on est dans une époque où il y a beaucoup d'analyse mais assez peu de points précis, de propositions", dit-elle à propos de sa présence à Aurillac.

"Nicolas Sarkozy a fait beaucoup d'erreurs, il a déçu beaucoup de gens, il est trop loin de leurs préoccupations", estime-t-elle.

Elle raconte le jour où sa mère, qui habite en Aveyron, a attendu en vain un président pressé ayant écourté son voyage pour aller visiter une exploitation voisine. "Les gens l'ont attendu pour rien. C'était de la simple courtoisie", dit-elle. "Je pense que François Hollande n'aurait pas commis cette erreur."

Elizabeth Pineau, édité par Jean-Baptiste Vey


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.