1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Hollande attend un cessez-le-feu rapide et respecté en Ukraine
Reuters06/12/2014 à 18:38

MOSCOU, 6 décembre (Reuters) - François Hollande a déclaré samedi à Moscou attendre un cessez-le-feu dans les prochains jours en Ukraine et a souhaité qu'il soit parfaitement respecté. Le président français, qui s'exprimait à l'issue d'une rencontre avec Vladimir Poutine, a dit espérer que "le cessez-le-feu qui sera proclamé demain ou après-demain puisse être effectif, c'est-à-dire pleinement, entièrement respecté". Dans une déclaration diffusée par des télévisions françaises, il a également demandé "qu'il y ait des échanges de prisonniers (...) un dialogue politique entre Ukrainiens dans le cadre de l'intégrité territoriale de l'Ukraine" et "qu'il puisse y avoir le respect des frontières, notamment entre l'Ukraine et la Russie". "Je voulais avec le président Poutine envoyer un message qui est celui de la désescalade et aujourd'hui elle est possible", a dit François Hollande. Le président russe a pour sa part déclaré que la Russie soutenait l'intégrité territoriale de l'Ukraine et qu'il espérait un cessez-le-feu rapide dans l'est du pays. (voir ID:nL6N0TQ0FO ) A Kiev, le président ukrainien Petro Porochenko, avec lequel François Hollande s'est entretenu dans la journée par téléphone, a annoncé qu'un accord préliminaire avait été conclu en vue de la tenue de pourparlers mardi à Minsk. ID:nL6N0TQ0F9 (Vladimir Soldatkin avec Jean-Baptiste Vey à Paris; édité par Henri-Pierre André)

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Robby29
    06 décembre17:47

    Bien et on bazarde nos BPC dans la foulée

    Signaler un abus

  • jbellet
    06 décembre17:29

    poutine doit trembler de peu!!!

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer