Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Hollande annonce un soutien fiscal pour doper l'investissement

Reuters03/04/2015 à 14:48

* Le dispositif sera dévoilé mercredi prochain * Un nouveau fonds d'investissement pour PME et ETI * Pas question de précariser les salariés, dit Hollande (Actualisé avec éléments supplémentaires) TRIE-CHÂTEAU, Oise, 3 avril (Reuters) - François Hollande a annoncé vendredi la mise en place d'un dispositif fiscal de soutien à l'investissement productif des entreprises, dont les détails seront dévoilés mercredi prochain. Plusieurs clignotants macroéconomiques sont repassés au vert en France mais l'investissement des entreprises, susceptible d'enrichir la reprise en emplois, reste atone. ID:nL6N0WZ36Y Des chefs d'entreprise plaident pour des mesures de soutien afin d'inciter les entreprises à répondre à la hausse attendue de la demande, à l'image du président du conseil de surveillance de PSA Peugeot Citroën, Louis Gallois. ID:nL6N0WV0AP "L'investissement va être stimulé, encouragé, parce que c'est l'investissement qui va permettre à la croissance d'être plus forte et à l'emploi d'être plus important qu'il n'est prévu aujourd'hui", a dit François Hollande lors de la visite d'une forge dans l'Oise. "Les entreprises qui décideront d'accélérer leur projet, d'aller plus vite pour investir se verront accorder un dispositif fiscal qui améliorera leur trésorerie et améliorera la rentabilité de l'opération. Cela sera applicable dès à présent", a-t-il ajouté. Le mécanisme sera précisé lors du conseil des ministres et du séminaire gouvernemental sur la croissance, l'emploi et l'égalité des territoires prévu mercredi prochain à l'Elysée. Dans sa note de conjoncture publié jeudi, l'Insee prévoit une stagnation de l'investissement des entreprises au premier trimestre, suivie d'une maigre hausse de 0,1% au second, un léger mieux dans l'industrie permettant de compenser un secteur de la construction toujours déprimé. L'institut de la statistique a rappelé à cette occasion que l'investissement n'avait jamais été un moteur dans les phases de reprise en France et qu'il peut se passer "quelques trimestres" avant qu'il n'embraye derrière un regain de demande des ménages. REMBOURSEMENT DE TVA ANTICIPÉ POUR LES COLLECTIVITÉS Le chef de l'Etat a par ailleurs annoncé une accélération du remboursement de la TVA pour les collectivités locales, ces dernières imputant le repli de leurs décisions d'investissement à la baisse des dotations financières de l'Etat. Toujours pour soutenir les entreprises, François Hollande a annoncé la création avec les groupes d'assurances français et étrangers d'un fonds d'investissement de plus de 500 millions d'euros "qui va apporter du capital, du financement de fonds propres pour les entreprises". Il sera opérationnel le mois prochain. Ces fonds proviendront des assurances-vie, a-t-on précisé dans son entourage. L'Association française de l'assurance a précisé vendredi dans un communiqué que ces fonds "accompagneront les projets de croissance et d'innovation des PME et ETI dont le chiffre d'affaires se situe entre 30 millions et 200 millions d'euros". La capacité de prêt de la Banque publique d'investissement (BPI) sera portée "jusqu'à huit milliards d'euros pour permettre aux entreprises d'investir encore davantage", a par ailleurs annoncé le chef de l'Etat. François Hollande s'est parallèlement prononcé pour la création d'un compte personnel d'activité pour les salariés, qui regrouperait le compte pénibilité, le compte épargne-temps et le compte formation professionnelle. "Tous ces droits doivent être centralisés. C'est une belle perspective qui doit être garantie dans le temps", a-t-il dit. "Il n'est pas question de créer de la précarité pour les salariés", a-t-il ajouté alors que les déclarations sur de possibles modifications du Code du travail se sont multipliées ces derniers jours. "Ils doivent avoir une vision de leur avenir". (Elizabeth Pineau, avec Jean-Baptiste Vey à Paris, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.