Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Hissène Habré conduit de force à son procès à Dakar

Reuters07/09/2015 à 16:33

DAKAR, 7 septembre (Reuters) - L'ex-président tchadien Hissène Habré a été conduit de force au tribunal spécial de Dakar, la capitale sénégalaise, où son procès pour crimes contre l'humanité a repris lundi. Le procès avait été suspendu le 21 juillet, au deuxième jour des débats, les trois avocats commis d'office de l'ancien président ayant demandé du temps pour préparer sa défense. L'ancien homme fort du Tchad, au pouvoir entre 1982 et 1990 à N'Djaména, refuse de reconnaître les Chambres africaines extraordinaires (CAE), une juridiction créée en 2013 par le Sénégal et l'Union africaine pour le juger. "Taisez-vous, taisez-vous !", a-t-il lancé lundi alors qu'on lisait l'acte d'accusation. Trois policiers portant des cagoules l'ont forcé à se tenir tranquille sur son siège, ont montré les images de la chaîne de télévision publique RTS. "Hissène Habré peut faire tout le bruit qu'il veut mais ce n'est pas lui qui décide s'il doit être jugé", a déclaré Reed Broody, conseiller de l'ONG Human Rights Watch (HRW) qui assiste les parties civiles depuis 1999. "Hissène Habré était le roi absolu du Tchad. Il jetait les gens en prison, il les faisait torturer quand cela lui chantait, et aujourd'hui il se conduit comme un enfant gâté", a déclaré Fatimé Sakine, 53 ans, une secrétaire emprisonnée et torturée pendant quinze mois entre 1984 et 1986. "Il a peur de nous et peur de la vérité". Hissène Habré, qui aura 73 ans dans six jours, a été arrêté en 2013 à Dakar, où il s'est exilé en 1990 après avoir été renversé par Idriss Déby, l'actuel président. Il est accusé de crimes de guerre, crimes de torture et crimes contre l'humanité et risque une peine de réclusion à perpétuité. Le procès devra déterminer s'il a ou non personnellement ordonné la mort et la torture de milliers d'opposants politiques ou de membres d'ethnies rivales. Une commission de la vérité au Tchad a rassemblé les preuves de près de 4.000 meurtres et évalué le total des morts à 40.000. Une enquête de HRW en 2001 a permis la découverte de milliers de documents au siège abandonné de la DDS (Direction de la documentation et de la sécurité), la police politique tchadienne, rendant compte à Hissène Habré de l'état des détenus. (Daniel Flynn; Guy Kerivel pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.