Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Hillary Clinton demande la publication de ses courriels

Reuters05/03/2015 à 08:48

WASHINGTON, 5 mars (Reuters) - Hillary Clinton, qui s'apprête à se lancer dans la course à l'investiture pour la présidentielle de 2016, a rompu le silence qu'elle observait au sujet de la controverse sur l'usage de son adresse électronique personnelle lorsqu'elle était secrétaire d'Etat pour demander la publication de cette correspondance. "Je veux que le public voie mes courriers électroniques", dit-elle sur Twitter. "J'ai demandé au (département) d'Etat de les publier. Ils disent qu'ils vont les passer en revue pour les publier le plus tôt possible." Le département d'Etat a fait savoir par sa porte-parole Marie Harf qu'il examinerait les courriels fournis par Hillary Clinton le plus "aussi vite que possible", mais que, compte tenu du volume de cette correspondance, cela prendrait "un certain temps". Quelques heures plus tôt, la commission parlementaire chargée de l'enquête sur l'attaque du consulat américain de Benghazi, qui avait coûté la vie à l'ambassadeur américain en Libye Christopher Stevens et à trois autres Américains le 11 septembre 2012, avait également demandé la publication de tous ses courriers liés à cette affaire. Les élus républicains soupçonnent l'ancienne secrétaire d'Etat de ne pas avoir fait le nécessaire pour protéger les ressortissants américains. America Rising, un comité d'action politique proche du Parti républicain, a saisi pour sa part le département d'Etat en vertu du Freedom of Information Act, la loi fédérale sur la liberté d'information, qui permet d'accéder à des documents administratifs. Selon le New York Times, Hillary Clinton a travaillé à partir de son adresse électronique personnelle pendant les quatre années qu'elle a passées à la tête du département d'Etat sous le premier mandat de Barack Obama. La plupart des experts, ajoute le quotidien, pensent qu'une adresse électronique personnelle ne peut être utilisée qu'en cas d'urgence quand on travaille pour les services de l'Etat fédéral. Hillary Clinton, qui a démissionné en 2013, a récemment remis 55.000 pages de courriels au département d'Etat et 300 ont été transmis à la commission d'enquête parlementaire. Pour Elijah Cummings, élu démocrate du Maryland à la Chambre des représentants et membre de la commission, le Parti républicain cherche manifestement à s'en prendre à elle. "Il est de notoriété publique depuis plusieurs années que la ministre Clinton s'est servie de son compte électronique personnel, suivant apparemment en cela les usages de précédents secrétaires d'Etat", observe-t-il dans un communiqué diffusé mardi. Il a rappelé que Colin Powell, secrétaire d'Etat de l'ancien président républicain George W. Bush, avait lui aussi utilisé son adresse électronique personnelle. (Steve Holland; Jean-Philippe Lefief pour le service français, édité par Danielle Rouquié)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M9188691
    05 mars08:43

    "Je veux que le public voie ..." ???

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.