Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Heuliez placé en redressement judiciaire

Reuters11/04/2013 à 17:26

HEULIEZ PLACÉ EN REDRESSEMENT JUDICIAIRE

BORDEAUX (Reuters) - Le tribunal de commerce de Niort (Deux-Sèvres) a placé jeudi en redressement judiciaire l'équipementier automobile Heuliez SAS avec une période d'observation de six mois.

Le tribunal a suivi la demande du ministère public, qui relayait la requête d'Eric Dumay, directeur général d'Heuliez, de François de Gaillard, représentant son propriétaire depuis 2010, du groupe Baelen Gaillard Industrie (BGI) et du secrétaire du comité d'entreprise Claude Point (CFDT) représentant l'ensemble des 295 salariés.

Le tribunal a désigné un administrateur judiciaire qui devra établir un rapport "pour savoir si l'entreprise débitrice dispose des capacités financières suffisantes à sa poursuite d'activité".

Les juges statueront sur ce rapport et sur le maintien de la période d'observation dont la fin a été fixée au 11 octobre, à l'audience du 29 mai prochain à 9h30.

"On est plutôt satisfaits d'avoir six mois devant nous pour trouver un repreneur ou une solution pour continuer l'activité", a indiqué à Reuters Xavier Caillou, délégué syndical CFDT, qui souhaite rencontrer l'administrateur judiciaire rapidement pour examiner les solutions envisageables.

Le groupe familial Heuliez, en grande difficulté à partir de 2006, avait été sauvé en 2010 grâce à la reprise de la partie historique de carrosserie, ferrage, emboutissage et assemblage par BGI, et par celle de la branche voiture électrique par un industriel allemand sous la marque Mia Electric.

LA PISTE VOLKSWAGEN

L'ancienne candidate à l'élection présidentielle de 2007, Ségolène Royal, qui est présidente de la Région Poitou-Charentes, s'était mobilisée pour sauver l'entreprise.

La direction de l'entreprise avait annoncé lundi sa décision de se déclarer en cessation de paiement. Selon les syndicats, les dettes seraient de l'ordre de 9 à 10 millions d'euros.

Devant le tribunal, BGI n'avait pas évoqué le moindre repreneur potentiel. Heuliez avait souligné lundi que "le Groupe BGI est arrivé au bout de sa capacité de soutien rendant une nouvelle recapitalisation menée par BGI impossible à ce stade".

Mais Claude Point juge un plan de continuation possible.

L'une des pistes de relance de l'activité est la fourniture de pièces détachées pour le constructeur allemand Volkswagen, un contrat qui semblait être proche d'être conclu ces dernières semaines.

Selon les syndicats, le contrat pourrait rapporter de 20 à 30 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel à Heuliez dès 2014 pour 3.000 à 6.000 références de pièces détachées.

En attendant, Heuliez, qui vient de déposer pour la troisième fois son bilan en l'espace de sept ans, s'estime victime indirecte de la crise du secteur automobile français et du "très faible démarrage commercial des véhicules électriques" dont celui de Mia Electric pour qui elle fabrique les châssis.

En 2012, les prévisions faisaient état d'un potentiel de commandes de l'ordre de 38 millions d'euros mais finalement seulement à peine 1 million de chiffre d'affaires a été réalisé dans ce secteur.

Seule la réussite de son secteur aéronautique revendu à Eurocopter en 2012 a permis à Heuliez de ne pas sombrer.

Claude Canellas, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.