1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

« Hercule Poirot », « Better Things » et « Lunatics » : nos choix de séries
Le Monde07/05/2019 à 00:22

Chaque mardi, « La Matinale » vous propose une sélection de séries à (re)découvrir sur petit écran.

LA LISTE DE LA MATINALE Cette semaine, le rétro le dispute au moderne, avec une adaptation en mini-série, relativement classique mais très réussie, d'Hercule Poirot, la fin de la formidable saison 3 de Better Things, et Lunatics, la nouvelle série du comique Chris Lilley créée pour Netflix.

« ABC contre Poirot » : une adaptation délicieusement poisseuse

Oubliez les moustaches lustrées et les gants blancs, attributs éternels de ce personnage suranné. Ce Poirot-là n'est plus très vert, mais beaucoup plus intéressant que la plupart de ces prédécesseurs.

Cette mini-série de Canal+ qui met en scène le plus célèbre des détectives belges a la bonne idée de montrer Poirot en privé vieillissant, animateur de « murder parties » pour la petite noblesse locale, et désormais persona non grata chez Scotland Yard, dont on ne sait pas trop si c'est à cause de ses mensonges passés ou tout simplement parce que les Belges ne sont plus très bien vus, dans cette Angleterre des années 1930 où la British Union of Fascists rencontre un certain succès.

Incarné ici par John Malkovich, Poirot est nargué par un criminel qui semble l'avoir bien connu et prend un malin plaisir à tuer selon un schéma d'une grande simplicité : par ordre alphabétique. Quoi de moins original qu'une énième adaptation d'un roman d'Agatha Christie ? Surtout quand on croit savoir, dès le début, l'identité du coupable ?

L'intérêt de cette adaptation délicieusement poisseuse, notamment grâce à une photographie impeccable et...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer