Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Haro sur Matteo Renzi pour les statues antiques cachées à Rohani

Reuters27/01/2016 à 17:46
    ROME, 27 janvier (Reuters) - Les dirigeants d'opposition et 
les médias italiens ont redoublé de critiques mercredi contre le 
président du Conseil Matteo Renzi, des statues antiques de nus 
féminins ayant été dissimulées derrière des panneaux blancs lors 
de la visite à Rome du président iranien Hassan Rohani. 
    Les journaux ont publié en une des photographies des 
"boîtes" qui ont masqué ces statues aux yeux du dirigeant 
iranien.  
    Même le ministre de la Culture, Dario Franceschini, a parlé 
d'une décision "incompréhensible". Hassan Rohani, a-t-il ajouté, 
aurait pu être accueilli ailleurs qu'au Capitole. 
    Dario Franceschini a affirmé que ni lui ni le président du 
Conseil n'avaient été informés de cette décision, prise à la 
demande de l'ambassade d'Iran. 
    Les services du chef du gouvernement ont accédé à cette 
demande sans même en informer Renzi, selon la presse italienne. 
    Une enquête interne a été ouverte. 
    Interrogé à ce sujet à son départ de Rome, Hassan Rohani a 
dit tout ignorer de cette affaire et a remercié l'Italie pour 
"sa grande hospitalité". 
    Francesco Rutelli, ancien maire de Rome et ancien ministre 
de la Culture, a déclaré que cacher les statues était "une 
totale idiotie et un sacrilège culturel".  
    "Fallait-il, pour ne pas offenser le président iranien,  
nous offenser nous-mêmes", s'interroge le quotidien de gauche La 
Repubblica. 
    La Stampa critique "les petits génies du protocole" qui ont 
craint que Rohani ait un "choc hormonal" en voyant les statues 
et annule la signature de contrats. 
    En couvrant les statues, l'Italie s'est "couverte de 
ridicule", estime le journal d'opposition Il Giornale. 
    "Respecter les autres cultures, cela ne veut pas dire renier 
la nôtre", avait déclaré mardi Luca Squeri, député du parti de 
droite Forza Italia. "Ce n'est plus du respect, c'est la 
négation des différences, une sorte de capitulation." 
    Pour Barbara Saltamartini, députée de la Ligue du Nord, 
couvrir les statues est "un acte de soumission", et le dirigeant 
de son parti, Matteo Salvini, a parlé de "folie". 
    Lors d'un dîner officiel lundi soir, et à la demande des 
Iraniens, le vin ne figurait pas au menu. 
    L'an dernier, Matteo Renzi avait essuyé les mêmes critiques 
lorsqu'il avait fait couvrir des tableaux de nus à la mairie de 
Florence lors d'une visite du prince héritier des Emirats arabes 
unis. 
     
 
 (Philip Pullella avec Crispian Balmer; Guy Kerivel pour le 
service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.