Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Harlem Désir engrange les soutiens gouvernementaux pour le PS

Reuters07/09/2012 à 14:20

HARLEM DÉSIR CUMULE LES SOUTIENS POUR LA TÊTE DU PS

PARIS (Reuters) - Deux jours après le ministre de l'Education Vincent Peillon, deux autres ministres du gouvernement de Jean-Marc Ayrault ont apporté vendredi leur soutien à Harlem Désir pour la succession de Martine Aubry à la tête du Parti socialiste français.

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls et la ministre de l'Écologie Delphine Batho ont ainsi mis en avant l'expérience au sein du parti de la majorité de l'actuel numéro deux du PS.

Deux candidats sont pour l'instant officiellement déclarés, Harlem Désir et le député de Paris Jean-Christophe Cambadélis.

"Aujourd'hui, parce qu'il est le n°2, (...) parce qu'il a une grande capacité de rassemblement - je crois qu'il est très apprécié par les militants - parce qu'il est à la fois capable de mener le PS dans l'unité et la rénovation, je pense effectivement qu'Harlem Désir est le mieux placé pour ce rassemblement", a dit Manuels Valls sur RTL.

"Comme militante, à titre personnel, oui je pense que Harlem (Désir) (...) a toutes les capacités d'un leader, d'un rassembleur", a renchéri Delphine Batho sur France Info.

Un argumentaire similaire à celui de Vincent Peillon, qui l'a présenté mercredi comme le "successeur naturel" de Martine Aubry.

"Quand vous regardez le PS depuis deux ans, il a réussi à bien se rénover. Celui qui a permis cette rénovation à côté de Martine Aubry et permet aujourd'hui, à mon avis, le plus grand rassemblement, c'est Harlem Désir", a-t-il dit sur BFM-TV et RMC.

Des soutiens de poids pour Harlem Désir, en faveur duquel s'étaient déjà prononcés le maire de Paris Bertrand Delanoë, son adjointe Anne Hidalgo ou encore l'ancienne ministre de la Justice Elisabeth Guigou.

BARTOLONE ET VIDALIES POUR CAMBADÉLIS

La multiplication des soutiens gouvernementaux en faveur de son adversaire a paru agacer Jean-Christophe Cambadélis.

"Manuel Valls devrait se concentrer sur son activité ministérielle, plutôt que donner l'impression de s'intéresser principalement au Parti socialiste", a-t-il déclaré vendredi sur Radio Classique.

Le député de Paris a de son côté reçu le soutien du président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, qui dans un entretien au Journal du dimanche a estimé qu'il avait le "profil" pour succéder à Martine Aubry et d'Alain Vidalies, ministre délégué aux relations avec le Parlement.

Après la publication d'une tribune détaillant son projet dans Le Monde, Alain Vidalies a ainsi estimé sur Twitter qu'il "fera un très bon Premier secrétaire".

"Au PS, il ne faut pas faire de pronostics, mais j'ai confiance", a déclaré vendredi Jean-Christophe Cambadélis. "Aujourd'hui, tout est ouvert, il y a deux compétiteurs en mesure de l'emporter (...) Chacun explique à Martine Aubry quel est son choix, et elle fera sa synthèse", a-t-il ajouté.

Martine Aubry, qui doit arrêter son choix au plus tard le 12 septembre, a assuré mercredi que le choix de son successeur à la tête du Parti socialiste relèverait d'un "consensus général" et pas d'une décision personnelle.

Mais plusieurs ténors du PS, parmi lesquels Harlem Désir, ont dénoncé un processus qui verra selon eux Martine Aubry imposer de fait son candidat.

La personnalité désignée par la maire de Lille figurera en tête des signataires de la motion de rassemblement que celle-ci présentera au congrès de Toulouse avec le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et qui est assurée de réunir une large majorité.

Thierry Lévêque et Chine Labbé, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.