Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Harlem Désir appelle "l'autre gauche" à modérer ses critiques

Reuters15/01/2013 à 18:49

HARLEM DÉSIR APPELLE "L'AUTRE GAUCHE" À L'UNITÉ

PARIS (Reuters) - Harlem Désir a appelé mardi le Parti communiste et le Parti de gauche à faire preuve d'un peu plus d'unité et de respect alors que le fossé se creuse entre les socialistes et "la gauche de la gauche".

Le premier secrétaire du Parti socialiste a rappelé que les communistes voulaient continuer à gérer des collectivités locales avec le PS et ses alliés de la majorité, ce qui ne semble guère compatible à ses yeux avec des attaques frontales.

"La France a besoin de toute la gauche et donc la gauche a besoin d'unité et de respect", a-t-il dit lors de ses voeux à la presse, où il s'est présenté comme le porte-voix de la "gauche du réel".

"Je souhaite que l'on se garde de tout propos ou de toute attitude qui soient de nature à affaiblir et à diviser la gauche", a-t-il ajouté.

Les socialistes reprochent aux communistes d'avoir voté avec la droite au Sénat, en particulier contre le budget de la sécurité sociale.

Harlem Désir a également qualifié de "faute contre la gauche" la publication fin décembre d'une vidéo dans laquelle le PCF égrène une liste des promesses non tenues par François Hollande.

Plus récemment, un débat télévisé entre Jean-Luc Mélenchon, le président du Parti de gauche, et le ministre du Budget Jérôme Cahuzac, a illustré le clivage sur ce que doit être une politique de gauche.

Le PCF vient en outre de faire savoir que ses parlementaires refuseront de transposer en l'état l'accord sur l'emploi conclu vendredi entre le patronat et trois syndicats, et dont le gouvernement a promis une transcription "fidèle".

Le Front de gauche a également lancé ce mardi une campagne nationale contre l'austérité.

MISE EN GARDE DE L'AILE GAUCHE DU PS

Contestant tout isolement du PS, Harlem Désir a réuni la semaine dernière tous les chefs des partis portant les couleurs de la majorité présidentielle, des écologistes aux radicaux de gauche, autour du slogan d'une "gauche rassemblée".

Mais le PCF et le Parti de gauche ont brillé par leur absence.

Le dirigeant du PS, qui va lancer une série de forums et d'ateliers pour engager "le dialogue avec les Français", a invité communistes et sympathisants de Jean-Luc Mélenchon à y participer.

"Si demain le Parti communiste et le Front de gauche veulent venir participer avec nous à ce travail d'enrichissement de l'action du gouvernement (...) la porte leur est ouverte", a-t-il dit.

"Nous gérons ensemble les collectivités locales. Le Parti communiste nous dit qu'il souhaite continuer à prendre part à cette responsabilité commune. Nous souhaitons que cela participe d'un état d'esprit qui soit celui d'une gauche qui se parle, qui se respecte", a-t-il dit en forme de mise en garde.

Mais des désaccords se dessinent également au sein du PS, dont l'aile gauche affiche ouvertement ses divergences avec la politique gouvernementale sur le "coeur des sujets économiques et sociaux", notamment l'accord sur la réforme du marché du travail et la future réforme bancaire.

"Je veux être en phase avec la majorité des gens qui ont voté pour Hollande", explique Emmanuel Maurel, vice-président du conseil régional d'Ile-de-France. "S'il n'y a pas de sérieuse inflexion, les élections intermédiaires, qui sont toujours compliquées pour le parti en place, peuvent être très difficiles", ajoute-t-il.

Gérard Bon et Chine Labbé, édité par Sophie Louet


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.