Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Haïti-Le président Martelly annonce un gvt de consensus

Reuters17/01/2015 à 07:12

(Actualisé avec manifestation, autres déclarations de Martelly) PORT-AU-PRINCE, 17 janvier (Reuters) - Le président haïtien Michel Martelly a annoncé vendredi son intention de former un gouvernement de consensus d'ici les prochaines 48 heures, s'exprimant quelques jours après la dissolution du parlement du pays. Lors du discours à une nation en proie à une crise politique depuis trois ans, Michel Martelly a ajouté qu'il allait mener le pays vers la tenue de nouvelles élections législatives, ce qui constitue l'une des principales revendications de l'opposition. S'exprimant devant des dirigeants politiques et des membres du corps diplomatique, le président haïtien a précisé qu'il nommerait d'abord un nouveau Premier ministre avant d'utiliser ses pouvoirs exécutifs pour désigner un gouvernement et une nouvelle autorité électorale. "La faiblesse de nos institutions et en particulier l'échec de la (...) législature, ne peut plus durer. Il y a urgence à corriger ces défauts le plus vite possible car le plus grand perdant de cette crise reste la nation haïtienne", a déclaré Michel Martelly. En temps normal, le Premier ministre et l'autorité électorale devraient être avalisés par le Parlement. Mais, depuis la dissolution de ce dernier, Michel Martelly doit gouverner par décret. Cela fait trois ans que les Haïtiens attendent l'organisation d'élections législatives et municipales. "Aujourd'hui, en tant que président de tous les Haïtiens, j'assume la responsabilité de cette situation", a dit Michel Martelly, accusé de corruption et d'autoritarisme par ses détracteurs. MARTELLY DIT QU'IL NE VEUT PAS SE REPRÉSENTER Le mois dernier il a tenté de calmer l'opposition en choisissant l'ancien maire de Port-au-Prince Evans Paul comme Premier ministre mais le Parlement a refusé de confirmer ce choix. Michel Martelly a déclaré qu'Evans Paul serait bien le nouveau Premier ministre et que la composition du nouveau gouvernement serait annoncé au cours du week-end. Quelque 1.500 personnes se sont rassemblées dans le centre-ville de Port-au-Prince, pour redire leur opposition au président haïtien. "Martelly voulait tout contrôler et, maintenant, de fait il contrôle tout. Nous protestons pour dire à Martelly : ce pays n'est pas uniquement pour toi. Nous voulons qu'il soit arrêté et qu'il soit jugé pour ses crimes financiers", a dit Arnold Elie, un des manifestants. Haïti, Etat le plus pauvre du continent américain, peine toujours à se remettre du tremblement de terre de 2010 qui l'a ravagée, détruisant une grande partie de la capitale Port-au Prince. Michel Martelly a dit qu'il allait ouvrir un grand débat sur la constitution d'Haïti, avec notamment en vue des "amendements nécessaires", sans en dire davantage. Il a souligné qu'il n'entendait nullement modifier la constitution afin de créer les conditions de sa réélection, possibilité actuellement exclue. "Afin d'éviter tout malentendu (...) Je veux dire haut et fort que (...)en aucun cas je ne serai candidat à la prochaine élection", a souligné le président haïtien. Les prochaines élections présidentielles sont prévues à la fin de l'année à Haïti. Pour les élections municipales et législatives, il faudra attendre au moins l'été en raison notamment de la complexité logistique de tels scrutins. (Amelie Baron, Benoît Van Overstraeten pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.