1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Haïti-Le président intérimaire pourrait rester jusqu'en 2017
Reuters07/06/2016 à 03:45

    PORT-AU-PRINCE, 7 juin (Reuters) - Le président haïtien par 
intérim, Jocelerme Privert, a annoncé lundi qu'il resterait à 
son poste jusqu'à l'an prochain avant de remettre le pouvoir à 
un président élu, à moins que le Parlement ne s'y oppose, après 
l'annulation du premier tour de l'élection présidentielle. 
    Le résultat du vote qui s'est déroulé le 25 octobre dernier 
a été invalidé par le conseil électoral sur recommandation de la 
commission mise en place pour examiner les accusations de fraude 
lors de ce scrutin. 
    Un nouveau premier tour aura lieu le 9 octobre prochain, et 
le second tour le 8 janvier 2017. 
    Les partis politiques haïtiens s'étaient entendus pour que 
Jocelerme Privert, qui assure l'intérim depuis la fin du mandat 
du président sortant, Michel Martelly, en février, supervise le 
second tour de l'élection et remette le pouvoir au président élu 
dans un délai de 120 jours, soit avant le 14 juin. 
    Mais compte tenu du nouveau calendrier, Privert a expliqué à 
Reuters qu'il n'avait pas d'autre choix que de rester en poste, 
"sauf si le Parlement en décide autrement". Une telle issue est 
peu probable, le chef de l'Etat intérimaire bénéficiant de forts 
soutiens au Sénat, tandis que la chambre des députés ne s'est 
pas réunie récemment. 
    "La mission fondamentale est d'organiser l'élection le plus 
tôt possible", a déclaré Privert. "Je suis prêt à me plier à 
toute décision que prendrait le Parlement à ce sujet. Mais (...) 
je ne peux pas renoncer à mes responsabilités." 
    La décision du conseil électoral d'annuler le scrutin 
présidentiel a été critiquée par le Parti haïtien Tèt Kale 
(PHTK) de Jovenel Moïse, qui était donné en tête du vote et 
bénéficie du soutien de Michel Martelly. 
    Le PHTK a également accusé Privert d'avoir manoeuvré pour 
gagner du temps dans le but d'organiser de nouvelles élections 
dont l'issue serait favorable à son camp. 
     
 
 (Joseph Guyler Delva; Tangi Salaün pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer