1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Haïti-Le gouvernement de "consensus" décrié par l'opposition

Reuters20/01/2015 à 05:26

par Amelie Baron PORT-AU-PRINCE, 20 janvier (Reuters) - Le nouveau gouvernement nommé dimanche soir par le président haïtien Michel Martelly pour tenter de sortir le pays de la crise politique ne correspond pas à sa promesse de "consensus", ont estimé lundi des dirigeants de l'opposition. Le président haïtien s'était engagé vendredi, dans un message à la nation, à user de ses prérogatives pour former un gouvernement de consensus à la suite de la dissolution du Parlement, tout en confiant le poste de Premier ministre à un ancien maire de Port-au-Prince, Evans Paul. ID:nL6N0UW02N La nouvelle équipe, dont la liste a été dévoilée sur son compte Facebook, compte plusieurs ministres déjà en poste, dont les ministres de la Santé, du Tourisme, de l'Education, des Affaires étrangères, de la Défense et des Travaux publics. Michel Martelly a également nommé plusieurs alliés à des postes clefs, dont Yves Germain Joseph, nouveau ministre de la Planification, et Carel Alexandre, qui devient secrétaire d'Etat à la Sécurité publique. Dans son discours à la nation, Michel Martelly a appelé vendredi les manifestants antigouvernementaux à ne troubler l'ordre public d'ici la tenue de nouvelles élections. Haïti a vécu plusieurs semaines de manifestations dénonçant la corruption du gouvernement sortant et les dérives autocratiques de Michel Martelly. "Il n'y a pas l'ouverture promise", a dit à Reuters Simon Desras, ancien président du Sénat, notant qu'un seul membre de l'opposition fait partie de la nouvelle équipe au pouvoir. "Ceci ne résout pas la crise et, ce qui est pire, (cette nouvelle équipe) est source de nouveaux problèmes. CRAINTES DE TROUBLES Simon Desras a estimé que la nomination Carel Alexandre au poste de secrétaire d'Etat à la Sécurité publique était particulièrement "préoccupante". Carel Alexandre a été par le passé chargé de la sécurité au palais présidentiel avant d'être, sous la pression des Etats-Unis et d'organisations de droits de l'homme, poussé vers la sortie en raison de ses liens avec un groupe d'anciens officiers de police corrompus, ont dit des sources. Yves Germain Joseph est également un ancien haut responsable du palais présidentiel où il fut un proche de feu le dictateur Jean-Claude "Baby Doc" Duvalier, décédé l'an dernier. Les nouveaux ministres et secrétaires d'Etat du nouveau cabinet ministériel ont prêté serment ce lundi au cours d'une cérémonie au Palais national, à l'exception de Carel Alexandre, mystérieusement absent. L'histoire d'Haïti est émaillée de coups d'Etat, de violences et de dictatures. La dissolution du Parlement, déplorée par le vice-président américain Joe Biden, fait craindre à certains que le pays est à nouveau sur un pente dangereuse. Michel Martelly n'a pas le droit de briguer un nouveau mandat et il a dit vendredi qu'il n'avait pas l'intention de se représenter. Mais ses détracteurs l'accusent d'entretenir la crise actuelle pour mettre le pied à l'étrier au candidat de son choix lors du scrutin présidentiel prévu à la fin de l'année, possiblement sa femme Sophia Martelly. Pays le plus pauvre des Amériques, Haïti, toujours marqué par le tremblement de terre dévastateur de janvier 2010, dépend largement de l'aide financière des Etats-Unis. (Henri-Pierre André et Benoît Van Overstraeten pour le service français)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.