Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Guy Bedos vient soutenir les sidérurgistes de Florange

Reuters12/03/2012 à 17:25

FLORANGE, Moselle (Reuters) - Guy Bedos a apporté lundi avec ses armes, celles du rire, son soutien aux salariés d'ArcelorMittal de Florange (Moselle) mobilisés depuis trois semaines pour obtenir la remise en service de leurs hauts-fourneaux.

L'humoriste engagé, qui effectue actuellement une tournée en France avec un "dernier" spectacle qu'il qualifie de "meeting anti-Sarkozy", s'est vu offrir à son arrivée au local syndical un casque de sidérurgiste.

"J'mettrai pas ça. J'veux pas ressembler à un candidat à l'élection présidentielle", a ironisé l'artiste de 77 ans avant d'accepter de tenir l'emblème à la main.

"Soyez bienvenus sur le site de Florange. Ici, il y avait des milliers d'emplois. Ici, il y avait toutes les couches sociales qui ont travaillé et qui ont fait de cette région une région riche et aujourd'hui, on veut casser l'outil de travail", a dit en l'accueillant Yves Fabbri, le responsable de la CGT.

Le comédien a admis qu'il ne pouvait rien y changer.

"Je n'ai pas les moyens de racheter l'entreprise. J'ai compté un peu, non, je ne peux pas", a-t-il dit.

"Contrairement à Nicolas Sarkozy, je ne fais pas de promesses que je ne tiens pas", a-t-il ajouté en référence à la promesse du président de la République, en 2008, de sauver l'aciérie de Grandrange, proche de Florange, qui a fermé l'année suivante.

"Mais vous pouvez être notre porte-parole", a répliqué Edouard Martin, un des responsables de la CFDT.

Guy Bedos a partagé la paella syndicale avec la centaine de salariés présents et Edouard Martin lui a promis qu'il serait "l'invité privilégié" pour la première coulée, en cas de redémarrage des deux hauts-fourneaux arrêtés respectivement depuis juillet et octobre 2011.

Une assemblée générale du personnel doit définir en fin de journée les nouvelles actions à mener pour obtenir un engagement à ce sujet de la direction.

Celle-ci se contente d'affirmer sa détermination à "redémarrer la phase liquide de Florange dès que la conjoncture le permettra".

L'arrêt des hauts-fourneaux et le ralentissement de l'activité "packaging" se traduit par des mesures de chômage partiel pour la plupart des 2.700 salariés du site et par l'arrêt des contrats pour les intérimaires et certains sous-traitants.

Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.