Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Guerre ouverte entre Valls et Mélenchon

Reuters10/10/2017 à 18:03

GUERRE OUVERTE ENTRE VALLS ET MÉLENCHON

PARIS (Reuters) - Manuel Valls et Jean-Luc Mélenchon se sont livrés ces derniers jours à une violente joute verbale, signe des tensions entre deux fortes personnalités issues du Parti socialiste sur fond d'incertitudes quant à la validité de l'élection de l'ancien Premier ministre comme député de l'Essonne.

Le Conseil constitutionnel doit bientôt se prononcer sur le recours déposé par La France insoumise (LFI) après le second tour des élections législatives du 18 juin qui a vu Manuel Valls être réélu avec seulement 139 voix d'avance sur la candidate LFI, Farida Amrani.

Député apparenté La République en marche (LREM) depuis son départ du Parti socialiste, Manuel Valls a été élu mardi dernier à la tête d'une mission d'information de l'Assemblée sur l'avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie.

Un choix dénoncé par le leader de LFI Jean-Luc Mélenchon, qui aurait eu ce jour-là avec Manuel Valls une violente altercation parsemée d'insultes émanant des deux hommes, selon un récit publié dans Le Canard enchaîné à paraître mercredi.

Jean-Luc Mélenchon a décidé de quitter la mission Nouvelle-Calédonie, et s'en est expliqué dans un texte adressé au président de l'Assemblée nationale, François de Rugy.

"M. Valls est un personnage extrêmement clivant, qui suscite de forts rejets du fait de sa proximité avec les thèses ethnicistes de l'extrême droite et avec les dirigeants de l'extrême droite israélienne", écrit le député de Marseille.

"OUTRANCIER"

Réponse de Manuel Valls sur Twitter : "Ignoble et outrancier texte de Mélenchon qui, en claquant la porte de la mission Nouvelle-Calédonie, affiche son mépris pour les Calédoniens".

Les deux hommes ont ensuite continué leur joute par médias et réseaux sociaux interposés.

Lundi soir sur CNEWS, Manuel Valls a qualifié Jean-Luc Mélenchon d'homme qui "n'accepte pas le fait démocratique".

"C'est la rue contre le peuple, la rue contre les institutions, la rue contre l'Assemblée nationale", a-t-il dit. "C'est disqualifier une mission, une commission, comme il cherche à disqualifier toutes les institutions de la République."

Lors de l'examen du projet de loi sur la lutte contre le terrorisme fin septembre, Manuel Valls avait accusé LFI de soutenir "l'islamo-gauchisme", déclenchant les applaudissements des députés du Front national et les quolibets d'élus "mélenchonistes".

Isolé depuis son départ du Parti socialiste, Manuel Valls joue en solo une partition consistant à soutenir la politique d'Emmanuel Macron sans être un acteur à part entière du parti présidentiel.

Ancien ministre de François Mitterrand, Jean-Luc Mélenchon a quitté le Parti socialiste en 2008 pour fonder le Parti de gauche. Il s'est présenté au printemps dernier à l'élection présidentielle, où il a recueilli près de 20% des voix au premier tour.

Depuis son élection comme député, il se pose en opposant numéro un à la politique du président Emmanuel Macron.

(Elizabeth Pineau, avec Emile Picy, édité par Yves Clarisse)

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M6406142
    10 octobre18:44

    Dans son regard on ne trouve que la haine de l autre .Drole d esprit democrate .Il devrait essayer la Catalogne .

    Signaler un abus

  • aerosp
    10 octobre18:21

    comment peut on nommer vals à la tête de cette mission connaissant sa haine latente

    Signaler un abus

  • M6406142
    10 octobre18:21

    Ce vals a des comportements qui font tres peur .Si j etais dans le cas de MELENCHON je refuserais tout rapprochement au titre de la prudence minimum .

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.