Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Guerre d'Algérie-Hollande rend hommage à "toutes les mémoires"

Reuters19/03/2016 à 18:28
    PARIS, 19 mars (Reuters) - François Hollande a rendu hommage 
samedi à "toutes les mémoires" de la guerre d'Algérie au cours 
d'une cérémonie controversée qui a ravivé ces derniers jours les 
tensions entre la gauche et la droite sur cette page encore 
"douloureuse" de l'histoire française. 
    La signature des accords d'Evian le 19 mars 1962 "fut une 
promesse de paix mais elle portait aussi en elle - et nous en 
sommes tous conscients - les violences et les drames des mois 
qui ont suivi", a déclaré le chef de l'Etat au mémorial national 
de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie, 
quai Branly à Paris.    
    "Le 19 mars 1962, ce n'était pas encore la paix, c'était le 
début de la sortie de la guerre dont l'histoire nous apprend 
qu'elle est bien souvent la source de violences, ce qui fut 
tragiquement le cas en Algérie avec des représailles, des 
vengeances, des attentats et des massacres", a-t-il ajouté.  
    "Néanmoins le 19 mars c'est ce qui annonce la fin du conflit 
et c'est pourquoi ce sont les mémoires de toutes les victimes 
qui sont reconnues", a-t-il souligné. 
    La décision du chef de l'Etat de commémorer les victimes 
civiles et militaires de la guerre d'Algérie le jour de la date 
du cessez-le-feu a été vivement critiquée cette semaine par des 
associations d'anciens combattants et des harkis.  
    Ces associations estiment que cette date, qui a été fixée 
par une loi du 6 décembre 2012, ne signe pas la fin de la guerre 
d'Algérie mais qu'elle marque le début de l'exode et le massacre 
de pieds-noirs et des harkis. 
    L'ex-chef de l'Etat et président des Républicains (LR) 
Nicolas Sarkozy a accusé vendredi le président d'entretenir la 
"guerre des mémoires". La présidente du FN Marine Le Pen l'a 
elle accusé de "violer" la mémoire des anciens combattants, 
harkis et rapatriés "morts pour la France" en Algérie 
 ID:nL5N16Q1SG .       
    Dans l'entourage du chef de l'Etat, on reconnaissait cette 
semaine que la mémoire de la guerre d'Algérie restait "une 
mémoire douloureuse". 
 
 (Marine Pennetier, édité par Nicolas Delame) 
 

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • msoulie3
    19 mars18:54

    C'est une très mauvaise iniative que de célébrer cette date. L'accord du 19 Mars 1962 met en place un CESSEZ LE FEU; mais celui-ci ne sera respecté par le FLN. De nombreux européens et beaucoup de Harkis se feront MASSACRES sans que l'Armée Française n 'intervienne (pour çause de "cessez le feu" ). C'est évidemment un mauvais choix de F.H........Et il continue à diviserLa gauche a envoyé le contingent (les appels) en Algerie (cf Guy MOLLET, F; MITTERAND et d'autres, ne l'oublions pas .....)

    Signaler un abus

  • janaliz
    19 mars18:49

    Toujours à côté de la plaque le casqué de la rue du cirque...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.