1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Guerini (LaRem) dénonce le "repli" de LR autour de Bellamy
Reuters01/02/2019 à 18:11

GUERINI (LAREM) DÉNONCE LE "REPLI" DE LR AUTOUR DE BELLAMY

PARIS (Reuters) - Le choix de François-Xavier Bellamy comme tête de liste des Républicains (LR) pour les élections européennes est le signe d'un "repli" et marque une "victoire" du mouvement conservateur Sens commun, estime le délégué général de La République en marche (LaRem).

Dans un entretien publié vendredi dans Le Point, Stanislas Guerini dénonce aussi "l'absence de vision pour l'Europe" du parti dirigé par Laurent Wauquiez, qui est situé pour l'heure à une dizaine de points derrière LaRem dans les sondages d'intentions de vote pour le scrutin du 26 mai.

"Choisir une tête de liste, c'est toujours choisir une ligne politique", déclare celui qui dirige le parti présidentiel depuis le 1er décembre.

"Les Républicains font un choix de repli. C'est une liste qui marque la victoire de Sens commun, d'une certaine façon, et cela dit beaucoup de la droite républicaine française actuelle et de leur projet européen", ajoute Stanislas Guerini.

Les positions conservatrices de François-Xavier Bellamy sur les questions sociétales comme l'interruption volontaire de grossesse et le mariage homosexuel sont loin de faire l'unanimité, y compris dans son propre camp.

Les convictions du philosophe trentenaire rejoignent celles Sens commun, un mouvement né pour contester le mariage pour tous aujourd'hui affilié à LR.

Stanislas Guerini, qui concentrait jusqu'ici ses attaques contre le Rassemblement national de Marine Le Pen, dénonce dans Le Point l'hostilité de François-Xavier Bellamy à l'idée de souveraineté européenne.

"Ne pas croire en la souveraineté européenne, c'est ne pas croire en l'Europe. C'est ne pas croire à l'idée que la France défendra mieux sa propre souveraineté dans une Europe plus forte", dit-il, rappelant que son camp est favorable à la création d'une "armée commune européenne".

Interrogé sur les préparatifs à LaRem, Stanislas Guerini se contente de répondre que le mouvement "consolide le projet, les axes de campagne" et peaufine sa liste, pour laquelle 2.700 personnes se sont portées candidates.

La liste de 79 noms devrait être présentée fin février-début mars. D'ici là, Emmanuel Macron va prendre une "initiative européenne" en vue des élections du 26 mai, qui constitueront son premier test électoral depuis son arrivée à l'Elysée en mai 2017.

(Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse)

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • cavalair
    01 février20:10

    Guerini, juste une question. Tu as de la famille a Marseilles, en prison??????

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer