Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Guatemala/Présidentielle-Morales en tête du premier tour

Reuters07/09/2015 à 10:01

(Décompte actualisé, précisions) par Alexandra Alper et Enrique Pretel GUATEMALA CITY, 7 septembre (Reuters) - Un nouveau venu en politique, l'humoriste Jimmy Morales, est en tête du premier tour de l'élection présidentielle de dimanche au Guatemala, devant deux autres candidats plus traditionnels. Selon les premiers résultats, le centriste Jimmy Morales, 46 ans, a recueilli 26,5% des suffrages après décompte de 48,7% des bulletins de vote, contre 18,1% pour Manuel Baldizon, un homme d'affaires conservateur, qui avait été considéré comme le favori du scrutin. Ce dernier se retrouve au coude-à-coude avec Sandra Torres, une ex-Première dame, avec environ 17% des suffrages. Aucun des candidats ne devrait dépasser la barre des 50%. Le second tour est prévu le 25 octobre. Le président sortant, Otto Perez, est en prison après avoir démissionné jeudi pour une affaire de corruption. Il est soupçonné d'avoir organisé une affaire de racket au sein des douanes. ID:nL5N11950N Jimmy Morales a gagné le soutien des électeurs en fin de campagne. Son slogan "pas corrompu, pas voleur", a fait mouche auprès d'une partie de l'électorat. L'humoriste n'a pas donné de programme électoral précis. Il s'est simplement engagé à lutter contre la pauvreté en améliorant l'accès à l'éducation et grâce à des mesures de décentralisation. Sandra Torres, candidate de gauche et ex-épouse de l'ancien président Alvaro Colom, a promis de lutter contre la pauvreté en portant les dépenses sociales à 0,5% du produit intérieur brut (PIB). Manuel Baldizon, du parti Lider (Liberté démocratique rénovée), a promis de lutter contre la fraude fiscale et s'est dit en faveur de mesures d'austérité. Il promeut également la modernisation de l'Etat et de lutter contre la corruption. Mais sa campagne a été entachée par des soupçons de corruption. Son associé pour la vice-présidence, Edgar Barquin, ancien dirigeant de la banque centrale, a été accusé d'association criminelle et de trafic d'influence par une commission des Nations unies. Il n'a pas été inculpé. Mario Garcia, le candidat du Parti patriote (droite) du président sortant, est loin derrière le trio de tête avec environ 4% des suffrages. (Benoît Van Overstraeten et Danielle Rouquié pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.