Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Grippe aviaire-L'OMS entrevoit peu de cas humains avec la souche H5N8

Reuters18/11/2014 à 18:04

GENEVE, 18 novembre (Reuters) - L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a jugé mardi probable une transmission du virus de la grippe aviaire récemment détecté en Europe à d'autres espèces d'oiseaux, voire occasionnellement à des personnes en contact étroit avec les volatiles, mais à l'inverse très improbable une contamination d'homme à homme. La souche H5N8 a été détectée ce week-end dans un élevage de poulets aux Pays-Bas et auparavant dans un élevage de dindes en Allemagne. Elle a aussi été confirmée dans un élevage de canards au Royaume-Uni. ID:nL6N0T8494 Pour Elizabeth Mumford, une experte de l'OMS, il est "absolument certain" que d'autres volatiles seront affectés et "probable" que des humains le soient également "compte tenu de la large circulation du virus". Il n'existe pour le moment aucun cas connu de contamination humaine par la souche H5N8, répertoriée jusqu'alors en Asie, contrairement au virus H5N1, hautement pathogène et qui a fait des centaines de victimes dans le monde depuis 1997. La plupart des spécialistes jugent par conséquent que le risque d'une transmission à l'homme est minime, même si elle ne peut pas être totalement écartée. Elizabeth Mumford s'attend néanmoins à "quelques cas isolés" touchant des personnes en contact étroit avec les oiseaux infectés. Elle exclut en revanche a priori une transmission d'homme à homme, les personnes infectées par le sous-type H5 n'ayant pas transmis la maladie à d'autres. Les sous-types de grippe aviaire H1 et H3 ont tendance à se transmettre plus facilement à l'homme, mais entraînent des maladies moins graves, ajoute-t-elle. "Tous les gènes de ce virus (H5N8) sont tous des gènes aviaires. Il n'y a pas de composant ni humain, ni porcin dans le génome", dit-elle. "L'analyse génétique montre qu'il préfère se lier à des récepteurs aviaires. Cela demeure un virus aviaire." (Tangi Salaün pour le service français, édité par Danielle Rouquié)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.