Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Grippe aviaire: "Il n'y aucun risque de transmission" à l'homme, assure Denormandie
AFP21/11/2020 à 20:47

"Il n'y aucun risque de transmission" à l'homme de la grippe aviaire "par voie alimentaire", assure le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation Julien Denormandie ( AFP / LOU BENOIST )

"Il n'y aucun risque de transmission" à l'homme de la grippe aviaire "par voie alimentaire", assure le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation Julien Denormandie ( AFP / LOU BENOIST )

"Il n'y aucun risque de transmission" à l'homme de la grippe aviaire "par voie alimentaire", a assuré samedi le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, Julien Denormandie, alors que deux cas ont détectés ces derniers jours en France, en Haute-Corse puis dans les Yvelines.

"Même si vous entendez ici ou là des foyers de grippe aviaire, il n'y a absolument aucun risque. Il faut continuer à manger du canard, du poulet, des oeufs", a-t-il exhorté au micro de Europe 1. Ce n'est pas transmissible à l'homme".

Un deuxième cas de grippe aviaire a été détecté jeudi en France, dans une animalerie située dans les Yvelines (région parisienne), trois jours après l'annonce d'un premier foyer en Haute-Corse.

L'enquête semble établir un lien entre les deux cas à travers un "transport commun" d'animaux, une hypothèse qui reste à confirmer formellement, a-t-on indiqué vendredi au ministère de l'Agriculture.

Les services de l'Etat enquêtent pour trouver d'autres destinataires éventuels de ce transport, dont l'origine n'est pas encore établie.

L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), qui confirme les foyers, a établi de son côté que le type de virus, de souche H5N8, "est le même, en Corse et dans les Yvelines", selon la même source.

Tous les oiseaux de l'animalerie des Yvelines ont été euthanasiés et des zones de protection et de surveillance ont été mises en place autour du foyer, comme en Corse, avait annoncé jeudi le ministère.

En Corse, des abattages préventifs d'oiseaux ont été réalisés dans des basses-cours en raison de liens épidémiologiques établis avec le premier foyer identifié et donc de suspicions fortes de contamination.

Après l'apparition de foyers en Russie et au Kazakhstan cet été, l'épizootie a progressé récemment vers l'Europe de l'Ouest, où les niveaux d'alerte ont été relevés. 

Les Pays-Bas, l'Irlande, le Royaume-Uni, le Danemark et la Belgique sont notamment touchés.

La filière volaillère française garde un souvenir cuisant des deux dernières vagues d'influenza aviaire qui ont touché le pays lors des hivers 2015-16 et 2016-17: face à la propagation du virus, qui entraîne une forte mortalité chez les oiseaux, elle avait dû procéder à des abattages massifs pour enrayer le fléau.

yk/pn/spi

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer