Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Grillons et petits vers à la carte d'un chef étoilé à Nice

RelaxNews01/05/2013 à 13:48

Le Chef David Faure AFP PHOTO / VALERY HACHE

(AFP) - Des vers croustillants s'échappant d'un "petit pois carré", des grillons pris en inclusion dans des demi-sphères de gelée de whisky: telles sont quelques-unes des surprises que réserve David Faure, chef étoilé installé à Nice, dans un nouveau menu plutôt déroutant pour le consommateur européen, peu enclin à l'entomophagie.

Le restaurateur, étoilé au Michelin depuis 2010, n'en est pas à son premier coup d'éclat. Aux pianos de l'"Aphrodite", il surprend déjà ses clients depuis plusieurs années avec sa cuisine "techno-émotionnelle", à coup d'azote liquide, de "food pairing" (association de deux aliments en fonction de leurs ressemblances moléculaires) et de trompe-l'oeil.

Cette fois, avec son menu "Alternative food" à 59 euros, le chef fait un pari osé. "Il risque son étoile", prévient Noëlle, son épouse, qui s'affaire en salle. "Mais ce n'est pas un coup de tête de sa part: cela fait trois ans que nous travaillons sur cette idée, après avoir voyagé en Asie", explique-t-elle.

Trois ans d'essais, de dégustations et de recherche de matière première de qualité, à la traçabilité irréprochable. Les petites bêtes qui se retrouvent dans les assiettes viennent exclusivement d'un élevage bio toulousain, Micronutris, le seul en Europe à produire des insectes destinés à l'alimentation humaine.

Et la qualité se paye: vers et grillons déshydratés s'achètent 1.250 euros le kg! "Autant dire que nous ne faisons pratiquement pas de marge sur ce menu", note Noëlle Faure.

Pourquoi avoir fait un tel pari? Le but "n'est pas de choquer pour choquer: je veux faire prendre conscience que les insectes peuvent être une alternative en matière alimentaire", assure le chef. Les grillons sont notamment riches en protéines et pauvres en lipides, les vers de farine riches en Oméga 3, et leur élevage exige peu d'eau et génère peu de gaz à effet de serre, souligne-t-il.

"Si, au quotidien, chacun en incluait, même en faible quantité, dans son alimentation, ça finirait par avoir un impact environnemental non négligeable", estime-t-il.

Dès l'amuse-bouche, le ton est donc donné. Les vers de farine déshydratés, plantés au milieu d'un petits pois-carottes revisité, donnent l'illusion de frétiller encore.

Après le choc de l'entrée en matière, le "croustillant de grillons au sarrasin" qui accompagne le foie gras poêlé et sa "neige de pop-corn" passe presque tout seul.

La poudre torréfiée de ver de farine vient ensuite harmonieusement souligner le dos de cabillaud pané de ses notes d'arachide et de sésame.

La trouvaille visuellement la plus réussie est certainement le dessert: le "cubique de pain perdu aux poires" est rehaussé de surprenantes "inclusions de grillons en bubble au whisky", façon bijoux d'ambre. L'insecte perd alors de son craquant et son goût pop-corn se noie dans la note maltée, mais l'effet esthétique est garanti.

Nadège Carletti, 57 ans, s'est tout de suite laissée tenter par ce menu pour le "côté défi à la Koh Lanta".

"C'est vrai que la vue (des insectes) nous empêche un peu de manger au début...", reconnaît-elle, "mais quand c'est caché, ça passe tout seul. Et c'est intéressant gustativement".

La Niçoise ne compte d'ailleurs pas s'arrêter là. "La prochaine fois, je suis prête pour un gratin de grillons ou une quiche aux vers!", assure-t-elle avec enthousiasme.

Pour David Faure en tout cas, les insectes sont résolument des aliments d'avenir, qui pourraient entrer "dans la composition de barres énergétiques, de croquettes pour chat ou encore de farines animales".

Cédric Auriol, patron de la PME Micronutris, est formel: les insectes font déjà partie de notre alimentation quotidienne... à notre insu.

"Selon des études très sérieuses, les Européens mangent déjà 500 g d'insectes par an" en ingérant "des produits agroalimentaires comme les confitures ou la farine, dans lesquels on trouve toujours des fragments d'insectes", assure-t-il à l'AFP.

cal/mfo/jag


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.