1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Grève du 19 mars : «Gilets jaunes ou pas, les salariés doivent se mobiliser» selon le patron de FO
Le Parisien18/03/2019 à 18:07

Grève du 19 mars : «Gilets jaunes ou pas, les salariés doivent se mobiliser» selon le patron de FO

Alors que son syndicat appelle, ce mardi 19 mars, aux côtés de la CGT et les organisations de jeunesse l'Unef et l'UNL, à manifester pour la défense du pouvoir d'achat, Yves Veyrier, à la tête de FO depuis quatre mois, revient sur les violences du week-end et décrypte les difficiles rapports entre le monde syndical et celui des Gilets jaunes.Appelez-vous aussi les Gilets jaunes à vous rejoindre dans la mobilisation ?YVES VEYRIER. J'appelle nos adhérents et les salariés qui partagent les revendications de Force ouvrière sur le pouvoir d'achat, les salaires, la fiscalité, les retraites, l'assurance chômage, les services publics... Moi, je ne sais pas ce que recouvrent exactement les Gilets jaunes et ce qu'ils sont devenus aujourd'hui. Gilets jaunes ou pas, ce sont les salariés qui doivent se mobiliser.Avez-vous cherché à rencontrer leurs têtes de file ?Non. En ont-ils ? Certains de nos camarades m'ont relaté qu'étant allés sur les ronds-points, il leur a été demandé de ne pas faire valoir leur appartenance syndicale, voire qu'ils ne se sentaient pas bienvenus parce qu'ils étaient des responsables syndicaux connus localement.Craignez-vous la présence des casseurs ?J'imagine que nombre des Gilets jaunes des ronds-points ne se reconnaissent pas dans les casseurs et la violence. Nos militants encadrent au mieux les manifestations, et nous en renforcerons le nombre mais ils ne se substituent pas aux forces de l'ordre. Encore une fois, je l'ai dit, FO est une organisation pacifiste, démocratique et républicaine. La force d'une grève et d'une manifestation, j'insiste, c'est le nombre et le calme de la détermination.Après 18 samedis continus de défilés des Gilets jaunes, cette journée du 19 mars n'est-elle pas la manifestation de trop ?Ce n'est pas une manif de plus ou concurrente. Et nous n'avons pas l'intention de nous inscrire dans une logique de journées saut-de-mouton. Les syndicats doivent ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mlaure13
    18 mars18:27

    les commerçants veulent "travailler, tout simplement"?...Hé oui, tout simplement engranger des milliards pour les redistribuer aux actionnaires, laissant qqs miettes au passage aux "gilets jaunes" corvéables à merci...il est bien là le gros problème, dans la redistribution des richesses, avec tjrs plus de millionnaires et milliardaires en France et dans le monde...une révolution s'impose...;-(((

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer