Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Grèce-Les nouveaux ministres prêtent serment

Reuters18/07/2015 à 14:09

* Tsipras nomme des proches et des membres du parti de droite Anel * Syriza crédité de 42,5% des intentions vote en cas de nouvelle élection, * Les banques rouvrent lundi par Karolina Tagaris ATHENES, 18 juillet (Reuters) - Les nouveaux ministres du gouvernement d'Alexis Tsipras ont prêté serment samedi au lendemain d'un remaniement lors duquel les personnalités les plus ouvertement hostiles de son ancienne équipe ont été priées de partir. Parmi eux, figurent l'ancien ministre de l'Energie, Panagiotis Lafazanis, et deux secrétaire d'Etat qui s'opposaient à l'accord arraché par le Premier ministre lundi à Bruxelles. Ces départs témoignent de la fracture au sein du parti de la gauche radicale Syriza, qui avait déjà trouvé une illustration lors du débat et du vote de l'accord au Parlement. Panos Skourletis, un proche d'Alexis Tsipras, qui a quitté le ministère du Travail pour celui de l'Energie, a déclaré que le remaniement montrait "l'adaptation du gouvernement à une nouvelle réalité". L'accord, approuvé jeudi avec le soutien de l'opposition mais sans celui de 39 députés de Syriza, valide notamment le principe de douloureuses hausses d'impôts, baisses de dépenses et diminutions du montant des retraites. Qui plus est, 50 milliards d'euros d'actifs publics devront être placés au sein d'un fonds de privatisation qui sera utilisé comme collatéral pour des prêts d'un montant qui pourra atteindre 86 milliards d'euros. En lieu et place des ministres rebelles, Alexis Tsipras a nommé des proches ou des membres d'Anel (Grecs indépendants), un parti de droite allié de Syriza. LES BANQUES ROUVRENT LUNDI "Notre objectif est de négocier les termes de l'accord, pas uniquement de le sceller, mais aussi de négocier la manière dont il sera appliqué. Il y a beaucoup de choses floues dans ce texte", a déclaré Georges Katrougalos, nouveau ministre du Travail. Selon lui, le gouvernement, élu en janvier sur la promesse de mettre fin à l'austérité, se battra pour que l'accord soit "socialement juste". Un sondage publié samedi par le journal Efimerida Ton Syntaknon, très à gauche, crédit Syriza de 42,5% des voix si une nouvelle élection était organisée aujourd'hui, près du double des 21,5% accordés par l'enquête aux conservateurs de Nouvelle démocratie. Quelque 70% des personnes interrogées disent par ailleurs accepter le nouveau plan d'aide s'il garantit un maintien de la Grèce dans la zone euro. Les négociations sur le nouveau programme d'aide doivent commencer la semaine prochaine après le feu vert donné la semaine dernière par les parlements nationaux de la zone euro et après octroi d'un financement d'urgence à Athènes, permettant à la Grèce d'honorer une échéance de 3,5 milliards d'euros à rembourser lundi. La Banque centrale européenne a par ailleurs accepté la semaine dernière de débloquer 900 millions d'euros de crédits d'urgence afin de permettre au secteur bancaire grec de continuer de fonctionner. Un décret publié samedi par le gouvernement grec a annoncé la réouverture, lundi, des banques du pays. S'il porte de 60 euros par jour à 420 euros par semaine le seuil de retraits d'argent liquide, il maintient un certain nombre de mesures de contrôle des capitaux, comme l'interdiction de virer des fonds vers des comptes situés à l'étranger. (Nicolas Delame pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.