Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Grèce-Le FMI évoque une extension et une annulation de dette

Reuters02/07/2015 à 19:42

(Actualisé avec éléments supplémentaires du rapport) par David Chance WASHINGTON, 2 juillet (Reuters) - Le Fonds monétaire international (FMI) a prévenu jeudi que la Grèce aurait besoin d'une prolongation des prêts accordés par l'Union européenne et d'une vaste annulation de dette si sa croissance économique est moins forte que prévu et si certaines réformes ne sont pas mises en oeuvre. Cette mise en garde contenue dans un projet de rapport sur la viabilité de la dette grecque intervient alors que la Grèce s'apprête à organiser dimanche un référendum sur les réformes proposées par ses créanciers. Le Premier ministre Alexis Tsipras a appelé ses compatriotes à voter "non". Le FMI, qui fait partie avec la Commission européenne et la Banque centrale européenne des trois institutions supervisant la mise en oeuvre de réformes économiques en Grèce, juge que, même si la politique du gouvernement grec redevient conforme aux prescriptions des créanciers, les prêts consentis par les pays européens "vont devoir être prolongés de manière significative" et la Grèce aura besoin de nouveaux prêts à des taux inférieurs aux taux de marché (prêts concessionnels). Ce rapport a été rédigé sur la base d'évaluations effectuées la semaine dernière, avant la fermeture provisoire des banques grecques et le non-remboursement mardi par la Grèce de 1,6 milliard d'euros dus au FMI. Le gouvernement grec et ses partenaires de la zone euro ne parviennent pas à s'entendre sur un ensemble de réformes destinées à redresser les finances publiques du pays en échange d'une nouvelle aide financière. Ce blocage, qui a empêché la prolongation d'un programme d'assistance financière arrivé à échéance mardi, aggrave la pénurie de liquidités de la Grèce et la menace à terme d'une sortie de la zone euro. Lors d'une conférence téléphonique, un responsable du FMI a jugé qu'un allègement de dette devait être un élément essentiel de tout programme de sortie de crise. Le FMI estime que la Grèce va avoir besoin de 36 milliards d'euros supplémentaires de financements européens sur un besoin global de financement additionnel de 50 milliards. ANNULER LES PRÊTS BILATÉRAUX? Même dans le cadre du scénario actuel le plus optimiste du FMI et avec des prêts concessionnels jusqu'en 2018, l'institution basée à Washington estime que la dette de la Grèce représentera 150% de son produit intérieur en brut (PIB) en 2020 et 140% en 2022. Le ratio était de 177% fin 2014, selon Eurostat. "En se fondant sur les seuils qui ont été convenus en novembre 2012, une décote impliquant une réduction de la dette de plus de 30% du PIB serait nécessaire pour atteindre les objectifs de dette fixés en novembre 2012", dit le FMI. La référence à novembre 2012 correspond à une réunion de l'Eurogroupe au cours de laquelle a été décidé un ensemble de mesures destinées à alléger le fardeau de la dette grecque avec l'objectif de la ramener à 124% du PIB en 2020. Etant donné la trajectoire actuelle de la dette grecque, le FMI pense qu'une solution consisterait à porter à 20 ans le moratoire sur les remboursements et à 40 ans la période d'amortissement sur les prêts européens actuels et à fournir, selon ces mêmes termes, de nouveaux prêts pour les besoins à venir du secteur public au moins jusqu'en 2018. Le responsable du FMI s'exprimant lors d'une téléconférence a déclaré que cette analyse avait été communiquée aussi bien à la Grèce qu'à la Commission européenne, même si les prévisions européennes en matière de besoins de financement sont inférieures à celles du Fonds. "Une prolongation des maturités, c'est une initiative très spectaculaire", a-t-il insisté. Dans le scénario du FMI où la croissance réelle de la Grèce serait plus basse, de seulement 1%, la dette grecque resterait au-dessus du seuil des 100% de PIB pendant les 30 prochaines années, même avec un allongement des maturités et de nouveaux prêts concessionnels. "Un excédent primaire de moyen terme plus faible, de 2,5% du PIB, et une croissance réelle du PIB plus faible, de 1% par an, nécessiteraient non seulement des prêts concessionnels à taux d'intérêt fixes jusqu'en 2020 pour combler les manques ainsi qu'un doublement de la période de grâce et des maturités de la dette existante mais aussi une décote significative de la dette", écrit le FMI. "Par exemple, une annulation intégrale (des prêts bilatéraux consentis dans le cadre) du dispositif GLF (53,1 milliards d'euros) ou tout autre opération similaire." (Bertrand Boucey pour le service français, édité par Marc Joanny)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.