Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

GRAPHES-Zone euro-Le risque politique bien valorisé par les dettes périphériques

Reuters20/03/2017 à 11:24
    * L'incertitude politique a reculé, les spreads n'ont pas 
diminué: 
    * http://bit.ly/2ndjZi8 
 
    PARIS, 20 mars (Reuters) - Le débat télévisé entre les cinq 
principaux candidats à l'élection présidentielle française se 
déroulera lundi dans un contexte de réduction du risque 
politique en Europe qui ne s'est pas encore traduite par une 
diminution des primes de risque sur les dettes souveraines des 
pays dits périphériques. 
    Le risque politique a un peu décru en Europe depuis le mois 
dernier, au moins tel qu'il est mesuré par l'indice 
d'incertitude politique de Baker, Bloom et Davis.  
    Les écarts de rendement entre les dettes souveraines des 
pays périphériques et la dette allemande sont assez étroitement 
corrélés à cet indice, mais n'ont pas suivi sa baisse le mois 
dernier.  
    Graphique: http://bit.ly/2ndjZi8 
     
    "Les risques n'ont pas disparu en Europe, ils demeurent même 
omniprésents mais ils apparaissent bien pris en compte par le 
marché", reconnaît Koen Straemans, stratégiste multigestion de 
NN Invesment Partners, citant pêle-mêle, la France, la Grèce, 
l'Italie et le Brexit.    
    "Une victoire de Marine Le Pen n'apparaît que comme un 
'risque extrême'", ajoute-t-il en soulignant le revers du Parti 
pour la liberté (PVV), eurosceptique et islamophobe de Geert 
Wilders, lors des élections législatives néerlandaises de la 
semaine dernière.  
    "Les derniers développements politiques ont réduit la 
probabilité d'une déstabilisation populiste", renchérissent les 
économistes de Barclays.  
    Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte, arrivé en tête 
du scrutin législatif du 15 mars, "a encore fort à faire pour 
constituer une coalition mais le fait qu'il semble pouvoir se 
maintenir aux affaires envoie un message rassurant aux 
investisseurs à l'approche des élections françaises", 
ajoutent-ils.  
     
    Sources:  
    *Fixed income strategy. Hous View. NNIP. 17 mars 2017  
    *Getting in sync with the markets. Glbal Economics Weekly. 
Barclays. 17 mars 2017. 
 
 (Marc Joanny, édité par Jean-Michel Bélot) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.