Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

GRAPHES-La dette italienne ne profite pas de l'accalmie sur les taux

Reuters20/10/2016 à 12:18
    * La dette italienne reste sous pression: http://bit.ly/2evn9WW 
    * L'écart avec les taux longs espagnols se creuse: 
    * http://bit.ly/2e3BQC9 
    * L'Italie concentre toutes les craintes sur la zone 
euro-gérant 
    * Détente sur la dette portugaise malgré l'hypothèque DBRS: 
    * http://bit.ly/2e3D4NZ 
    * Le risque souverain n'a pas disparu malgré la BCE: 
    * http://bit.ly/2evpnW0 
 
    20 octobre (Reuters) - La dette italienne reste sous 
pression malgré la relative stabilisation du marché obligataire 
après les soubresauts du début du mois, dans un contexte général 
dominé par les interrogations sur la poursuite de politiques 
monétaires toujours plus accommodantes par les banques 
centrales.  
    Les rendements à 10 ans de la dette souveraine italienne 
peinent à suivre à la baisse ceux de la dette allemande de même 
échéance, et l'écart avec les rendements à dix ans espagnols ne 
cesse de se creuser depuis début septembre.   
    Graphique sur l'évolution des rendements d'Etat à dix ans en 
Italie et en Allemagne depuis juin 2016 : http://bit.ly/2evn9WW 
    Graphique sur l'évolution des rendements d'Etat à dix ans en 
Italie et en Espagne depuis 2015 : http://bit.ly/2e3BQC9 
     
    "L'Italie, c'est vraiment le pays que nous surveillons de 
très près parce qu'il réunit toutes les inquiétudes sur la zone 
euro, qu'il s'agisse du risque politique, des incertitudes sur 
les banques, de la persistance des déséquilibres des finances 
publiques ou de la faiblesse de la croissance", relève Wilfrid 
Galand, directeur du conseil en investissement de la Banque 
Neuflize OBC.  
    Il évoque ainsi le référendum sur la réforme 
constitutionnelle prévu le 4 décembre, au résultat incertain au 
vu des sondages, l'importance des créances douteuses dans les 
bilans des banques italiennes et la tendance à l'effritement de 
la croissance de la péninsule, qui entretient le doute sur la 
capacité de Rome à assumer une dette publique d'un poids sans 
équivalent en Europe. 
    Même le Portugal, menacé un temps de se voir priver de sa 
dernière note en catégorie d'investissement, a nettement 
amélioré sa position relative par rapport à l'Italie.  
    Graphique sur l'évolution des rendements d'Etat à dix ans en 
Italie et au Portugal depuis juin 2016: http://bit.ly/2e3D4NZ 
     
    Le gouvernement socialiste portugais, sans majorité au 
Parlement, s'est engagé à réduire le déficit public l'année 
prochaine grâce à des hausses d'impôt et ses alliés communistes 
(PCP) et du Bloc de gauche (BE) ont dit qu'ils le 
soutiendraient.  
    L'agence de notation canadienne DBRS, dernière à accorder au 
Portugal une note en catégorie non spéculative, cruciale pour 
maintenir l'accès de Lisbonne au programme d'achats d'actifs de 
la Banque centrale européenne, pourrait dans ces conditions ne 
pas remettre en cause sa note actuelle. Sa décision est attendue 
vendredi.  
    Wilfrid Galand souligne aussi qu'en dépit de la baisse 
générale des taux intervenue après le lancement en mars 2015 du 
programme d'assouplissement quantitatif de la BCE, les 
investisseurs n'ont pas renoncé à hiérarchiser les risques 
souverains, comme le montrent les écarts de rendements avec 
l'Allemagne, pays considéré comme le plus sûr de la zone euro.  
    Graphiques sur l'évolution des écarts rendement entre les 
taux d'Etat à 10 allemands et ceux d'autres pays de la zone 
euro: http://bit.ly/2evpnW0 
     
    Source:  
    "Quel prix pour le risque? Point trimestriel économie et 
marchés. Présentation Banque Neuflize OBC, 4 octobre 2016  
     
    Sur le même thème :  
    Portugal to keep investment-grade rating as growth flags. 
  
     
 
 (Marc Joanny, édité par Marc Angrand) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.