Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

GRAPHES-L'inflation française, une couverture contre le risque de Frexit

Reuters13/03/2017 à 17:27
    par Abhinav Ramnarayan 
    LONDRES, 13 mars (Reuters) - Des investisseurs arbitrent des 
obligations du Trésor indexées sur l'inflation française (OATi) 
contre des obligations du Trésor indexées sur l'inflation au 
sein de la zone euro (OATi) pour se protéger contre le risque 
d'une sortie de la France de la zone euro, dont l'agence de 
notation Moody's estime qu'il peu élevé mais croissant. 
  
    La candidate du Front national à l'élection présidentielle 
française des 23 avril et 7 mai, qui arrive en tête des 
intentions de vote pour le premier tour, prône une sortie de la 
France de la zone euro à laquelle les Français sont toutefois 
majoritairement hostile. 
    Si tous les sondages prédisant la défaite de Marine Le Pen 
au second tour du scrutin, elle n'est pas seule à promettre une 
rupture avec l'UE et l'euro ou, au minimum, un important 
changement d'orientation. 
    Additionnées, les intentions de vote en faveur de la 
présidente du FN, des candidats souverainistes comme le 
président de l'Union populaire républicaine François Asselineau 
ou Nicolas Dupont-Aignan à droite, de Jean-Luc Mélenchon et 
Benoît Hamon à gauche, approchent au total 55%, sans doute plus 
si on y ajoute les eurosceptiques du camp Fillon. 
    Dans ce contexte, des investisseurs prennent position sur 
les obligations du Trésor français indexées sur l'inflation 
française et vendent celles qui sont indexées sur l'inflation au 
sein de la zone euro.  
    Leur raisonnement est qu'en cas de sortie de la France de la 
zone euro, un retour au franc se traduirait par une forte 
dépréciation et une envolée de l'inflation française, un peu 
comme le Brexit a provoqué une forte chute du sterling et une 
accélération de la hausse des prix en Grande-Bretagne, a 
expliqué un trader d'une grande banque qui a requis l'anonymat. 
    "C'est un arbitrage assez simple sur le risque de 
redénomination (de la dette française en cas de sortie de l'euro 
par la France), et il existe très peu d'arbitrage comme 
celui-là." 
    L'écart de rendement entre une obligation du Trésor français 
indexée sur l'inflation échéance 2023 et une OAT classique de 
même échéance est actuellement de 144 points de base. Il est de 
131 points de base pour une OATi d'échéance 2022 par rapport à 
une OAT non indexée de même échéance.  FR0010585901=  
 FR0010899765=   Graphique : http://reut.rs/2mScdd9 
    "Actuellement, nous percevons (le rendement) des obligations 
indexées sur l'inflation française et nous payons celui sur les 
obligations indexées sur l'inflation de la zone euro", a dit 
Cosimo Marasciulo, responsable de la gestion de taux pour 
l'Europe de la société de gestion Pioneer. "On aime cet 
arbitrage parce qu'il fonctionne même si Marine Le Pen ne 
remporte pas l'élection".  
    Le risque de redénomination est en effet le même sur les 
Obligations du Trésor français libellées en euro qu'elles soient 
indexées sur l'inflation française ou l'inflation européenne, 
mais l'arbitrage permet aussi de tirer parti d'une accélération 
de l'inflation française plus rapide que dans le reste de la 
zone euro si un autre candidat victorieux met en oeuvre des 
mesures susceptibles d'accélérer la hausse des prix en France.  
     "Même si le centriste Emmanuel Macron arrive au pouvoir, il 
adoptera vraisemblablement des mesures positives pour 
l'inflation française", a dit Marasciulo.  
     
     
 
 (Marc Joanny pour le service français, édité par Véronique 
Tison) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.