1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

GRAPHES-France-Le risque souverain commence à affecter les CDS bancaires
Reuters22/02/2017 à 13:10

    * Le CDS souverain à la hausse avec le spread 
franco-allemand: http://bit.ly/2lumSIb 
    * Les CDS bancaires à la hausse avec le CDS souverain: http://bit.ly/2lL1Zv3 
    * CDS des banques françaises au-dessus de la moyenne 
européenne: 
    * http://bit.ly/2mbu8Zu 
    * Les banques françaises, les plus exposées sur la dette 
publique: 
    * http://bit.ly/2m72v75 
 
    PARIS, 22 février (Reuters) - Les tensions sur la dette 
publique française liées à l'incertitude sur l'issue de 
l'élection présidentielle commencent à affecter le risque 
bancaire, qui était déconnecté du risque souverain depuis la 
sortie de la crise de la zone euro. 
    L'écart de rendement entre la dette d'Etat à dix ans de 
l'Allemagne et celle de la France est passé mercredi au-dessus 
de 80 points de base, au plus haut depuis novembre 2012, 
accentuant un mouvement haussier amorcé à la mi-septembre. 
    Le CDS souverain à 5 ans de la France, qui mesure le coût 
d'assurance contre un risque de défaut sur la dette française, 
s'est renchéri avec l'élargissement de l'écart de rendement à 10 
ans des dettes publiques française et allemande.  
    Graphique : http://bit.ly/2lumSIb 
     
    La moindre confiance des investisseurs dans la dette 
publique française se diffuse à la dette bancaire, comme le 
montre l'évolution des CDS des principales banques françaises 
qui, à l'exception de Natixis, a suivi la hausse du CDS 
souverain, bien que dans de moindres proportions.  
    Graphique : http://bit.ly/2lL1Zv3 
     
    Les CDS sur la dette senior à 5 ans des principales banques 
françaises, qui étaient inférieurs à un indice des CDS des 
banques européennes, sont désormais passés au-dessus, à 
l'exception de celui de Natixis.  
    Graphique : http://bit.ly/2lupo1c 
     
    Ces évolutions soulignent qu'en période de tension, le lien 
entre risque bancaire et risque souverain ressurgit, alors que 
les politiques économiques et les changements réglementaires au 
sein de la zone euro ont cherché à le rompre pour éviter que les 
difficultés des Etats ne se transmettent aux banques ou que les 
difficultés des banques ne fragilisent la solvabilité des Etats. 
    Les banques françaises étaient encore à la mi-2016 les plus 
importantes détentrices de dettes souveraines au sein de la zone 
euro en montants absolus, l'essentiel de leurs encours portant 
sur la dette publique française.  
    Le mouvement de 'renationalisation' de la détention de la 
dette par les différents systèmes bancaires de la zone euro 
concerne tous les pays membres, la segmentation des marchés 
financiers au sein de la zone euro après la crise des dettes 
souveraines de 2011-2012 ayant poussé les banques à basculer 
vers une détention de dette presque entièrement de leur pays 
d'origine au lieu d'avoir des portefeuilles diversifiés de 
dette.  
    Tableau : http://bit.ly/2m72v75 
     
    Les banques françaises ne sont toutefois pas, et loin de là, 
les premières détentrices de la dette publique française.  
    Les données publiées dans le bulletin de l'Agence France 
Trésor pour le mois de janvier montrent que la dette négociable 
française était détenue à hauteur de 60,1% par des non-résidents 
et à hauteur de 18% par des compagnies françaises d'assurance, 
les établissements français de crédit n'arrivant qu'en troisième 
position avec 7,7%. 
    La corrélation entre risque souverain et risque bancaire est 
d'ailleurs beaucoup plus marquée dans d'autres pays de la zone 
euro comme l'Italie ou l'Espagne.  
     
    Sources :  
    * Zone euro : le retour de la corrélation, pays par pays, 
entre risque souverain et risque bancaire. Flash économie. 
Natixis. 21 février 2017.  
    * Bulletin mensuel. Agence France Trésor. Janvier 2017.  
     
 
 (Marc Joanny, édité par Dominique Rodriguez) 
 

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • janaliz
    22 février13:38

    Les merveilles de la politique Macron/Hollande nous emmènent dans le mur de la dette et de ses conséquences...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer