1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Grands de ce monde et anonymes rassemblés pour Jacques Chirac
Le Parisien30/09/2019 à 21:55

Grands de ce monde et anonymes rassemblés pour Jacques Chirac

De longues secondes, seule, figée face à la pierre tombale où les mots « Jacques Chirac, 1932-2019 » ont été gravés. Dans l'immensité du cimetière du Montparnasse, face au caveau ouvert où le corps de l'ancien président de la République vient d'être inhumé, aux côtés de sa fille aînée Laurence, Claude Chirac dit au revoir à son père.Pour l'accompagner, un silence de plomb, les regards attristés de son mari Frédéric Salat-Baroux, de Martin, l'unique petit-fils de l'ex-chef de l'Etat, et d'une poignée d'intimes, parmi lesquels Muriel Robin, qui tient par le bras son amie Line Renaud.Ultime moment de recueillement, dans la plus stricte intimité réclamée par la famille, auquel une personne fait défaut : Bernadette Chirac, trop affaiblie pour assister à toute cette journée d'obsèques et d'hommage national. Très tôt le matin, elle s'est tout de même rendue aux Invalides, pour la cérémonie privée réservée aux proches et soignants de l'ancien chef d'Etat.Applaudissements sur le trajetCe lundi, une bonne partie des Français ont accompagné le clan Chirac dans son deuil. Devant leurs écrans de télévisions pour suivre les cérémonies en direct, dans les bâtiments publics et les écoles où une minute de silence a été proposée dans l'après-midi, et bien sûr aux abords de l'église Saint-Sulpice (VIe), pour assister à l'office religieux. LIRE AUSSI > «Ça m'a fait pareil pour Johnny» : le dernier hommage des FrançaisUn hommage entamé le matin même, par les honneurs militaires en présence d'Emmanuel Macron. Dans la cour des Invalides, le visage marqué de l'actuel locataire de l'Elysée en dit long sur la pesanteur du moment.Pas un mot, pas un bruit, si ce n'est la musique de la Garde républicaine, tandis que le président se tient devant le cercueil de Jacques Chirac, déposé au milieu de la cour et ceint du drapeau tricolore. À trois kilomètres de là, la famille ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M1132305
    02 octobre13:11

    Il paraîtrait que la famille BOULIN n'était pas présente...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer