Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Grande manifestation pro-gouvernementale à Kiev

Reuters14/12/2013 à 17:06

GRANDE MANIFESTATION PRO-GOUVERNEMENTALE À KIEV

par Gabriela Baczynska et Alissa de Carbonnel

KIEV (Reuters) - Des dizaines de milliers d'Ukrainiens sont descendus dans les rues du centre de Kiev samedi en soutien au président Viktor Ianoukovitch, seul un cordon de policiers anti-émeute les séparant des opposants qui campent depuis des semaines sur une place voisine.

Au lendemain de l'échec d'une table ronde pendant laquelle le chef de l'Etat et les chefs de file du mouvement de contestation n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur une sortie de crise, les manifestants proIanoukovitch ont brandi les drapeaux bleus de son parti et scandé son nom.

"Nous sommes venus soutenir le président et l'ordre", a dit Maria Nikolaïeva, 18 ans. "Ianoukovitch est ce que nous avons de mieux pour le moment."

Les opposants qui campent depuis le 21 novembre sur la place de l'Indépendance, surnommée "Maïdan" ("La Place"), après une volte-face du président sur la signature d'un projet d'accord d'association avec l'Union européenne, ont promis de rester "le temps qu'il faudra" pour faire plier le pouvoir.

Samedi, les rues aux abords de la place étaient remplies des bus qui ont acheminé à Kiev les manifestants progouvernementaux à partir de Donetsk et d'autres villes de l'Est, russophone, de l'Ukraine, bastion électoral du parti de Ianoukovitch.

"Dans tout conflit, les sujets les plus difficiles doivent et ne peuvent être résolus que par la négociation", a déclaré à ses partisans le Premier ministre, Mikola Azarov, dont les opposants réclament la démission.

"Les gens ne devraient pas être privés de leur travail et de leurs familles. Disons-leur de rentrer chez eux", a-t-il ajouté en parlant des contestataires.

VISITE DE DEUX SÉNATEURS AMÉRICAINS

Les manifestants pro-européens attendaient samedi l'arrivée de deux sénateurs américains, dont John McCain, pour deux jours de discussion avec le pouvoir et l'opposition, au moment où la chambre basse du Congrès américain examine un texte appelant Washington à adopter des sanctions contre l'Ukraine en cas de répression des manifestations.

Cette visite pourrait susciter de nouvelles critiques de la Russie, qui a fait pression sur Kiev pour que l'accord avec l'UE ne soit pas signé et avec laquelle Viktor Ianoukovitch a entamé un rapprochement.

Le Premier ministre russe, Dmitri Medvedev, a critiqué vendredi les "ingérences grossières" des responsables politiques européens qui ont fait des apparitions aux manifestations de l'opposition, une critique qui visait notamment la chef de la diplomatie de l'UE, Catherine Ashton.

Lors de la table ronde organisée vendredi, Viktor Ianoukovitch a défendu de son côté son choix de ne pas signer l'accord d'association avec l'UE en invoquant l'état de l'économie ukrainienne qui, a-t-il dit, ne peut être relancée sans un "rétablissement de relations commerciales normales avec la Russie".

Après l'échec des discussions, l'un des chefs de file de l'opposition, Vitali Klitschko, a dénoncé un dialogue de sourds pendant lequel les autorités n'ont, selon lui, "pas écouté la moindre demande de l'opposition".

Les contestataires ont appelé à une nouvelle manifestation géante dimanche.

Tangi Salaün pour le service français

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.