Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Grande-Bretagne: Un message de détenus en Chine découvert dans une carte de Noël Tesco
Reuters22/12/2019 à 18:46

GRANDE-BRETAGNE: UN MESSAGE DE DÉTENUS EN CHINE DÉCOUVERT DANS UNE CARTE DE NOËL TESCO

LONDRES (Reuters) - Le géant britannique des supermarchés, Tesco, a annoncé dimanche suspendre sa production de cartes de Noël en Chine après qu'une fillette résidant dans la banlieue de Londres eut découvert un message de prisonniers dans l'une de ces cartes.

Selon le Sunday Times, Florence Widdicombe, six ans, a trouvé un message rédigé en lettres majuscules dans une carte à l'effigie d'un chaton. On peut lire : "Nous sommes des prisonniers étrangers dans la prison de Qingpu Shanghai Chine. Forcés de travailler contre notre volonté. S'il vous plaît, aidez-nous et alertez une organisation des droits de l'Homme. Contactez Peter Humphrey".

Le Britannique Peter Humphrey est un ex-journaliste et enquêteur privé condamné en Chine en 2014 à de la prison avec son épouse Yu Yingzeng, de nationalité américaine, pour violation des lois chinoises sur la vie privée. Il avait fourni des données au groupe pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline.

Le couple a été expulsé de Chine en juin 2015 après avoir obtenu une réduction de peine, mais Peter Humphrey, auteur de l'article du Sunday Times, a passé 23 mois dans la prison de Quingpu.

"Il ne fait aucun doute qu'il s'agit de détenus de Quingpu qui m'ont connu avant ma libération en juin 2015", écrit Humphrey.

Le père de la fillette à l'origine de la découverte avait contacté l'ex-journaliste via le réseau LinkedIn.

"Nous abhorrons le recours au travail pénitentiaire et ne l'autoriserions jamais dans notre chaîne de production", a déclaré un porte-parole de Tesco.

"Nous avons été choqués par ces allégations et nous avons immédiatement suspendu [la production] à l'usine où sont fabriquées ces cartes et ouvert une enquête", a-t-il précisé.

Le produit de ces cartes - environ 300.000 livres - est reversé chaque année à des organisations caritatives comme "British Heart Foundation" ou "Cancer Research UK".

Selon Sky News, les cartes sont produites dans l'imprimerie Zheijiang Yunguang Printing, à une centaine de kilomètres de la prison shangaïenne de Quingpu.

Ce fournisseur a fait l'objet d'un contrôle indépendant en novembre dernier et aucun élément n'a été trouvé qui suggère une violation de notre règle interdisant le travail péninentiaire, a précisé Tesco.

"Si un fournisseur enfreint ces règles, nous le radions immédiatement et de manière permanente", a dit le porte-parole.

(Paul Sandle à Londres, Yingzhi Yang et Yilei Sun à Pékin)

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M488902
    23 décembre04:53

    2 sous-traitant de perdu, 100 de retrouves toujours en Chine ou un autre pays sans justice.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer