1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Grand débat : 40% des Français disent ne pas avoir d'alternative à la voiture
Boursorama avec AFP Services11/02/2019 à 09:00

Par ailleurs, une majorité de Français estiment qu'il faut réduire le déficit public de la France en réduisant le train de vie de l'État.

Emmanuel Macron à Grand-Bourgtheroulde, le 15 janvier 2019, pour le lancement du grand débat national. ( POOL/AFP / PHILIPPE WOJAZER )

Quarante pour cent des Français affirment ne pas avoir d'alternative à la voiture individuelle pour leurs déplacements quotidiens, selon un sondage BVA-Orange-RTL publié lundi 11 février. Les questions de cette enquête ont été sélectionnées parmi les propositions listées sur le site granddebat.fr, pour les quatre grands thèmes du grand débat national lancé par l'exécutif.

À la question "avez-vous pour vos déplacements quotidiens la possibilité de recourir à des solutions de mobilité alternatives à la voiture individuelle", 50% des personnes interrogées répondent par l'affirmative, 40% par la négative, 8% n'utilisant pas la voiture au quotidien et 2% ne se prononçant pas.

RÉDUIRE LES DÉPENSES DE L'ÉTAT

"En matière de dépenses publiques, afin de réduire le déficit public de la France", 76% des personnes interrogées se disent, parmi les trois réponses proposées, favorables à "réduire la dépense publique". 3% choisissent "augmenter les impôts" et 10% "faire les deux en même temps", 11% ne se prononçant pas.

Parmi les "dépenses publiques" qu'il faudrait "réduire en priorité", les Français sont 74% à choisir "les dépenses de l'État", loin devant "les dépenses sociales" (11%) et "les dépenses des collectivités territoriales" (9%).

VOTE BLANC, RÉFÉRENDUM, PROPORTIONNELLE...

Pour le thème "démocratie et citoyenneté", parmi les mesures proposées, 80% se disent "plutôt favorables" à la prise en compte du vote blanc (contre 11%), 63% à "avoir davantage recours au référendum au niveau national" (contre 21%), 61% à l'introduction d'une dose de proportionnelle pour certaines élections (contre 15%), 54% à rendre le vote obligatoire (contre 32%) et 51% à "tirer au sort des citoyens non-élus pour les associer à la décision publique" (contre 31%).

Enfin, à la question "avez-vous déjà renoncé à des droits/des allocations en raison de démarches administratives trop complexes?", ils sont 60% à répondre "non", contre 35% à répondre "oui", 5% ne se prononçant pas.

Parmi les personnes interrogées, 9% se considèrent "gilet jaune", 48% "sympathisant des 'gilets jaunes'", 19% "opposant aux 'gilets jaunes'", 24% estimant qu'"aucune de ces propositions" ne leur correspond.

Enquête réalisée par internet du 5 au 6 février, auprès d'un échantillon de 1.002 adultes représentatif de la population française, selon la méthode des quotas (marge d'erreur non communiquée).

18 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • m1234592
    11 février10:20

    si micron veut savoir ce que pense le peuple de France il n'a qu'à aller discuter avec ceux qui sont sur les ronds points ! Il a peur d'y aller sans 3 compagnies de CRS ... c'est qu'il n'a rien à faire à la Présidence de la République.

    Signaler un abus

  • m1234592
    11 février10:14

    Les allocations au anciens présidents ... oui cela pourrait être utile, même pour éviter les sonneries, de conserver cette mémoire ... à condition que le président en exercice ait la sagesse et l'humilité de les consulter.

    Signaler un abus

  • m1234592
    11 février10:12

    Au passage on peut supprimer les 77 sièges de députés ajoutés par le Mythe-errand pour des raisons de combine électorale.

    Signaler un abus

  • m1234592
    11 février10:10

    rodde merci. je me sens moins seul ! MAIS il faut conserver les critères d'élection : pas d'élus si moins de 50% des inscrits, pas de second tour à moins de 20% des inscrits et tout candidat à moins de 15% pas de remboursement des frais de campagne ET inéligibilité pendant une législature (1 an pour les dép.)

    Signaler un abus

  • m1234592
    11 février10:09

    rodde merci. L'abstention selon moi vient du fait que les français ont la sensation très claire que se déplacer pour voter contre ceux qui se présentent par ce qu'ils ne les représentent pas est une perte de temps. Alors oui mille fois oui au " décompte des voix doit se faire par rapport au nombre d'électeurs inscrits" MAIS ...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer