Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

"Googler", "cougar" et "bouèbe" font leur entrée dans le dictionnaire

RelaxNews30/05/2013 à 12:37

Tout comme pour le Petit Robert, le terme "zlataner" ne fait pas partie des nouveaux mots du Petit Larousse 2014. AFP PHOTO KENZO TRIBOUILLARD

(AFP) - Un gourmand de mots, Bernard Pivot, fait son entrée dans le Petit Larousse et s'il n'est pas "botoxé", ni sans doute le fruit d'un "speed dating", le journaliste littéraire sait "monter au filet" pour défendre la langue française: autant de noms, locutions et sens nouveaux du millésime 2014.

Toujours beaucoup d'intronisés issus des nouvelles technologies dans le Petit Larousse illustré à paraître le 6 juin, comme "googliser" ou "googler", "hashtag", "post", "textoter", "télévision connectée", "cyberdéfense" ou "mème". Le "mème", à ne pas confondre avec "même", est un concept massivement repris, décliné et détourné sur l'internet de manière souvent parodique, qui se répand très vite, créant ainsi le buzz.

Le Larousse note pour "hashtag" la recommandation officielle de l'Académie qui lui préfère "mot-dièse", mais "l'usage ne l'a pas consacré jusqu'ici", explique à l'AFP Carine Girac-Marinier, directrice du département Dictionnaires et Encyclopédies.

"Le monde change, les mots aussi. Nous essayons d'éviter les anglicismes, mais quand nous constatons un grand nombre d'occurrences et qu'il n'y a pas d'équivalent en français, nous les acceptons".

Au côté de Bernard Pivot, 78 ans, académicien Goncourt, twitteur et figure de la télévision du temps d'Apostrophes, plus de cinquante personnalités sont accueillies dans le Petit Larousse.

Ce dictionnaire, dont il se vend un volume par minute, compte 178.000 définitions de noms communs (dont plus de 150 nouveaux) et de noms propres, 4.500 compléments encyclopédiques et 5.500 illustrations, cartes et planches, dont huit nouvelles. "Un millésime du Petit Larousse, c'est cinquante semi-remorques et deux mois et demi de fabrication", relève Mme Girac-Marinier.

Parmi les heureux élus, le pape François, entré in extremis mi-mars, rejoint François Hollande aux côtés des écrivains Emmanuel Carrère, David Lodge et Henning Mankel, du Nobel de littérature 2012 Mo Yan, du chef d'orchestre Georges Prêtre, de l'actrice Nicole Garcia, du couturier Jean-Charles de Castelbajac, de l'historien Benjamin Stora ou de Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook.

Cougar en slopestyle

Les débats ont été vifs cette année parmi les rédacteurs pour accepter "climatosceptique" ou "cougar", mais sans provoquer de "flash-mob", de "marche blanche" ni... de "poilade", autres nouveaux venus.

L'adjectif "orwellien" (de l'écrivain George Orwell) a été adoubé mais pas le néologisme "zlataner" (du footballeur Zlatan Ibrahimovic), recalé aussi par Le Petit Robert.

Ont été en revanche élus des mots de l'écologie, comme "méthanisation" ou "lombricompostage", de l'économie, tels "microfinance" ou "réindustrialiser", ou du cinéma: "voxographie" (liste de films mentionnant les personnages d'animation auxquels un acteur a prêté sa voix) et "préquelle" (ou "préquel"), film ou roman dont la réalisation est postérieure à une oeuvre de référence et qui évoque des faits antérieurs à cette oeuvre.

La francophonie n'est pas oubliée avec l'arrivée du "bouèbe" (marmot) helvétique qui peut être "chialeux" au Québec.

Des planches sont consacrées à la Première Guerre mondiale, commémorée en 2014, complétées par plusieurs pages sur le site gratuit www.larousse.fr, qui comprend de nombreux dossiers encyclopédiques.

Enfin, deux sports admis aux JO d'hiver de 2014 à Sotchi (Russie), le "slopestyle" et le "telemark", déboulent dans le Petit Larousse qui se doit de recenser tous les sports olympiques.

cha/pjl/bw/DS/kat/jh

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.