Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

ALPHABET-A

1 085.4500USD
-0.05% 
valeur indicative 926.9852 EUR
Ouverture théorique 0.0000

US02079K3059 GOOGL

NASDAQ données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    1 086.9000

  • clôture veille

    1 085.9600

  • + haut

    1 087.0600

  • + bas

    1 072.3000

  • volume

    1 023 232

  • valorisation

    752 736 MUSD

  • capital échangé

    0.15%

  • dernier échange

    24.05.18 / 22:00:00

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    1 073.8100

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.0000

  • Éligibilité

    -

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter ALPHABET-A à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter ALPHABET-A à mes listes

    Fermer

Google va payer £130 mlns d'arriérés au fisc anglais

Reuters23/01/2016 à 02:22
 (Actualisé avec précisions, réactions, contexte) 
    par Tom Bergin 
    LONDRES, 22 janvier (Reuters) - Google, désormais filiale du 
groupe Alphabet  GOOGL.O , a annoncé vendredi avoir conclu avec 
le fisc britannique un accord prévoyant le paiement de 130 
millions de livres (172 millions d'euros) d'arriérés, couvrant 
les dix dernières années. 
    Des spécialistes des questions fiscales ont rapidement 
dénoncé un "traitement de faveur" accordé à Google en raison de 
la faiblesse, à leurs yeux, du montant versé par la 
multinationale américaine au regard de ses revenus.      
    Le fisc britannique a mené pendant plusieurs années une 
enquête pour tenter de déterminer si Google contournait le 
régime fiscal en vigueur au Royaume-Uni en comptabilisant ses 
profits en Irlande, où se trouve le siège de sa branche 
européenne. Le groupe américain est plus largement soupçonné de 
faire transiter les profits de ses activités en Europe par 
l'Irlande pour les acheminer vers les Bermudes, où il ne paie 
aucun impôt dessus. 
    Google a déclaré vendredi que le fisc britannique contestait 
le montant des impôts versés depuis 2005 mais avait accepté de 
solder le litige en échange de 130 millions de livres. Un accord 
a aussi été conclu sur la méthode de calcul des impôts de Google 
au Royaume-Uni à l'avenir. 
    "La taxation des entreprises multinationales fait l'objet de 
débats depuis des années et le système fiscal international 
évolue en conséquence. Ce règlement reflète cette évolution", a 
déclaré un porte-parole du groupe américain dans un communiqué.  
    Le ministère britannique des Finances a salué cet accord. 
"C'est la première victoire importante dans la campagne conduite 
par le gouvernement pour garantir que les entreprises paient 
leur juste part d'impôt sur les bénéfices réalisés au 
Royaume-Uni et c'est un succès pour notre nouvelle législation 
fiscale", a dit une porte-parole du ministère. 
    Prems Sikka, professeur de comptabilité à l'université 
d'Essex, a au contraire qualifié cet accord de "traitement de 
faveur". 
    Evoquant un chiffre d'affaires d'environ 24 milliards de 
livres et des marges de 30% au Royaume-Uni sur la période 
concernée, Prems Sikka estime que le taux d'imposition réel 
induit par cet accord est infime pour Google, inférieur à 5%. 
    "C'est un chiffre médiocre et nous devons en savoir plus", 
a-t-il dit. 
    Richard Murphy, spécialiste des questions fiscales ayant 
conseillé Jeremy Corbyn, chef de file de l'opposition 
travailliste, a qualifié l'accord de "désastre". "Ils auraient 
dû payer 200 millions de livres par an", a-t-il dit. 
    De 2005 à 2013, Google a enregistré au Royaume-Uni un 
chiffre d'affaires de 17 milliards de livres et sa principale 
filiale dans le pays a comptabilisé des impôts de 52 millions de 
livres. En 2014, ses ventes au Royaume-Uni se sont élevées à 
environ quatre milliards de livres, selon son rapport annuel, 
mais le groupe n'a pas encore publié son imposition dans le pays 
cette année-là. 
 
 (Avec Steve Trousdale à San Francisco; Marc Angrand et Bertrand 
Boucey pour le service français) 
 

Valeurs associées

-0.05%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.