Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

APPLE

165.2400USD
-0.29% 
valeur indicative 135.3712 EUR
Ouverture théorique 0.0000

US0378331005 AAPL

NASDAQ données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    166.8600

  • clôture veille

    165.7200

  • + haut

    166.9100

  • + bas

    164.0900

  • volume

    35 701 495

  • valorisation

    838 430 MUSD

  • capital échangé

    0.70%

  • dernier échange

    23.04.18 / 22:00:00

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.0000

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.0000

  • Éligibilité

    -

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter APPLE à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter APPLE à mes listes

    Fermer

Google remodèle son magasin d'applications face à la grogne

Reuters03/11/2016 à 16:22
    par Julia Love 
    SAN FRANCISCO, 3 novembre (Reuters) - Alphabet  GOOGL.O , la 
maison mère de Google, multiplie les initiatives pour répondre 
aux inquiétudes des développeurs d'applications Android qui 
redoutent un phénomène de saturation dans leur secteur 
d'activité. 
    Sous la direction de Sameer Samat, qui a rejoint Google en 
janvier après avoir dirigé le fabricant de bracelets connectés 
Jawbone, le géant américain est en train de remodeler son 
magasin d'applications Google Play Store. Le groupe a par 
exemple revu son système de recommandations des applications, en 
y intégrant de l'intelligence artificielle et en l'ouvrant à 
diverses plates-formes de paiement.   
    L'initiative de Google rejoint en un sens celle de son rival 
historique Apple  AAPL.O , qui a lancé en juin une refonte de 
son magasin d'applications. L'App Store propose désormais un 
système de validation plus rapide pour les nouveaux programmes 
et un dispositif tarifaire plus avantageux pour les 
développeurs, qui peuvent proposer un abonnement pour n'importe 
quelle application au lieu d'un paiement unique à l'acte. 
    Google comme Apple sont confrontés à la grogne des 
développeurs qui disent avoir du mal à se démarquer sur un 
marché saturé, où les utilisateurs peuvent télécharger des 
millions d'applications.  
    Dans le même temps, nombre d'utilisateurs commencent à 
exprimer leur lassitude de devoir télécharger une application 
pour tout et préfèrent de plus en plus les logiciels permettant 
de remplir plusieurs tâches.  
    Le jeu demeure toutefois la priorité pour le Google Play 
Store, a dit Sameer Samat, ajoutant que Nintendo allait 
développer son jeu Super Mario Run sur le système Android du 
géant de l'internet.   
    Le Google Play Store s'étend aussi sur de nouvelles 
plates-formes comme les objets connectés, les casques de réalité 
virtuelle et les ordinateurs portables Chrome de Google.  
    "Ce qui nous enthousiasme, c'est de donner aux développeurs 
ce point d'entrée unique pour accéder davantage à notre 
éco-système", a déclaré Sameer Samat.  
     
    LE FAR WEST D'ANDROID 
    Google a facilité le processus de développement des 
applications pour le Play Store, autrefois très complexe, 
explique James Knight. Cet ancien employé de Google a lancé 
Pembroke, une société de conseil qui aide les développeurs à 
porter sur Android leurs applications compatibles avec le 
système iOS d'Apple. 
    "Historiquement, l'App Store a toujours été un peu plus 
simple et Android un peu plus comme le Far West", a-t-il dit. 
    Grâce à sa part de marché sans commune mesure sur les 
systèmes d'exploitation mobiles, Google Play Store attire 
davantage les développeurs mais c'est Apple qui leur reverse le 
plus de recettes.  
    Le Google Play Store représentait 70% des téléchargements 
d'applications au troisième trimestre, mais 65% du chiffre 
d'affaires des applications mobiles était généré sur l'Apple 
Store, selon le cabinet d'études App Annie. 
    Une grande partie des nouvelles initiatives de Google 
concerne les marchés émergents où le système Android est 
relativement mieux implanté qu'iOS. Sur 47 de ces marchés, les 
utilisateurs peuvent payer leurs achats d'applications 
directement en passant par leur opérateur téléphonique, un mode 
de paiement populaire qui permet de se passer des cartes de 
crédit.  
    Pour améliorer le dispositif de recommandations des 
applications, le Play Store a également recours de manière plus 
intensive au système d'apprentissage automatique (learning 
machine) basé sur l'exploitation des données via l'intelligence 
artificielle.  
    Le recours à ce système est vu d'un bon oeil par les 
développeurs qui espèrent attirer davantage d'utilisateurs vers 
leurs applications, a expliqué Greg Cohn, directeur général de 
Burner, une société qui propose une application capable de 
générer des numéros de téléphones temporaires.  
    "La triste réalité est que seule une poignée d'applications 
parviennent à attirer l'attention de la grande majorité des 
utilisateurs", a-t-il dit.     
 
 (Claude Chendjou pour le service français, édité par Bertrand 
Boucey) 
 

Valeurs associées

-0.29%
-0.33%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.