Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Golfe d'Oman : l'Iran est-il derrière l'attaque de deux pétroliers? ?
Le Point14/06/2019 à 18:57

Les images de pétroliers en feu dans le détroit d'Ormuz, où transite un tiers du pétrole mondial par voie maritime, ont fait le tour du monde. Et réveillé le spectre d'une nouvelle guerre du Golfe, 29 ans après l'invasion irakienne du Koweït. Jeudi matin à 6 h 3, le Front Altair, un tanker norvégien battant pavillon des îles Marshall, a subi trois explosions à 25 milles nautiques des côtes iraniennes. Dans un communiqué, les autorités maritimes norvégiennes ont indiqué que le pétrolier de 111 000 tonnes, qui transportait une cargaison d'éthanol chargée au Qatar à destination de Taïwan, avait été « attaqué » sans pour autant faire de victime.Une heure plus tard, c'est au tour du tanker japonais Kokuka Courageous, battant pavillon panaméen, d'être visé par des tirs à 28 milles nautiques de l'Iran. « Notre équipage a effectué des man?uvres pour tenter d'échapper aux attaques, mais, trois heures plus tard, il a été de nouveau attaqué », a déclaré jeudi Yutaka Katada, le patron de la compagnie maritime Kokuka Sangyo, selon l'Agence France-Presse (AFP), ajoutant que sa cargaison de méthanol était intacte. « Les marins disent que le bateau a été touché par un objet volant, a-t-il précisé vendredi. Nous avons reçu un rapport signalant que quelque chose avait volé vers le navire, puis il y a eu une explosion et il a été percé. »Évoquant rapidement un « accident », la République islamique d'Iran a indiqué...

Lire la suite sur Le Point.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • aiki41
    14 juin19:31

    C'est un peu comme les armes de destruction massive d'Irak, les médias s'étaient empressés de colporter cette fake news.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer