Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Gilles Le Gendre: «La SNCF n'a pas à avoir peur de la concurrence»
information fournie par Le Point 10/04/2018 à 15:20

Ce lundi, les cheminots entament leur quatrième jour de grève, tandis que le projet de « nouveau pacte ferroviaire » arrive à l'Assemblée nationale. Du côté des syndicats, Laurent Brun, secrétaire général de la CGT, n'exclut pas de prolonger le mouvement au-delà du mois de juin. De leur côté, les députés communistes et de La France insoumise ont également fait valoir qu'ils durciraient leur opposition à la réforme en déposant de nombreux amendements. Le gouvernement, lui, a annoncé qu'il resterait ferme sur sa position. Trois questions à Gilles Le Gendre, député La République en marche et porte-parole du groupe à l'Assemblée.

Le Point : Pourquoi jugez-vous indispensable de réformer la SNCF ?

Gilles Le Gendre : Aujourd'hui, nous vivons une mutation économique majeure, qui apporte beaucoup de choses positives, des services nouveaux? Cette évolution porte aussi un certain nombre de menaces, sur l'environnement par exemple. Cette mutation impose aux entreprises de se repenser pour tenir compte de ces nouvelles techniques, des exigences nouvelles des clients, des aspirations des salariés, aussi, qui réclament plus de sens dans leur travail. Toutes les entreprises se réinventent. Faudrait-il qu'il n'y en ait qu'une qui refuse cette transformation ? Cela n'est pas imaginable. La SNCF ne doit pas se transformer pour faire plaisir au...

1 commentaire

  • 09 avril 18:02

    Honte à tous les gouvernement précédents qui n'ont pas su crever l'abcès de la dette de la SNCF simplement pour être tranquilles. Faire payer des milliards à l'état juste pour avoir la tranquillité c'est abuser non ?


Signaler le commentaire

Fermer