Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Gilles Kepel : «Le conflit en Egypte est désormais ouvert, plus intense que jamais»

Le Parisien16/08/2013 à 10:20

Gilles Kepel : «Le conflit en Egypte est désormais ouvert, plus intense que jamais»

Pour Gilles Kepel, professeur à Sciences-po Paris et auteur de « Passion arabe 2011-2013 » (Ed. Gallimard), l'Egypte est au bord de la guerre civile.

Comment en est-on arrivé là, en Egypte?

GILLES KEPEL. On assiste au bras de fer entre deux forces antagonistes, deux blocs bien distincts. Celui des Frères musulmans était majoritaire jusqu'ici, parce qu'il avait gagné les élections de juin 2012, grâce au ralliement d'un certain nombre de laïcs et de démocrates qui préféraient Morsi aux militaires, le turban au képi. A cause de ses mesures liberticides, de sa volonté supposée de mettre en place une dictature islamiste, Mohamed Morsi a perdu leur soutien. Après la grande manifestation du 30 juin 2013, la plus importante dans l'histoire du pays, l'armée a déposé le président et la majorité a basculé dans l'autre camp.

Mais les Frères musulmans ne désarment pas?

En effet. C'est un mouvement structuré et puissant qui compte des cellules dans chaque village ou presque. Les Frères existent depuis 1928, ils sont habitués à la clandestinité. Et ils ont clairement prévenu qu'ils ne se laisseraient pas faire. Donc, le conflit entre ces deux Egypte est désormais ouvert, avec une intensité jamais égalée. Les gens sont divisés dans leur propre famille, entre père et fils, entre frère et s?ur. Les ingrédients d'une guerre civile sont réunis.

La minorité copte (chrétienne) est-elle menacée?

Le risque est réel. Les Coptes ont été accusés par les islamistes d'avoir soutenu et encouragé le coup d'Etat. En représailles, plusieurs églises ont été brûlées. Aujourd'hui, des voix s'élèvent un peu partout pour condamner la brutalité de la répression, aux Etats-Unis, en France. Mais si la violence se retourne contre les chrétiens, cela peut changer la perception des Occidentaux.

L'armée pouvait-elle évacuer les deux camps des supporteurs de Morsi, au Caire, sans provoquer ce bain de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.