1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Gilets jaunes : une faible mobilisation à Paris et pas le «samedi noir» annoncé
Le Parisien07/12/2019 à 21:39

Gilets jaunes : une faible mobilisation à Paris et pas le «samedi noir» annoncé

Le gouvernement s'en était inquiété. Et pourtant les Gilets jaunes ne sont pas vraiment au rendez-vous ce samedi après-midi pour leur acte 56, deux jours après la mobilisation historique contre la réforme des retraites. Environ un millier de manifestants à la chasuble fluo se sont retrouvés ce samedi dans le sud de Paris. Loin de la vague jaune que redoutait tant Emmanuel Macron.Peu après 14 heures, au niveau de l'avenue du Maine, dans le quartier de Montparnasse, des incidents entre manifestants et policiers ont brièvement perturbé le cortège qui voulait dévier de l'itinéraire déclaré en préfecture pour cet acte 56. Non loin, se tenait au même moment une manifestation contre le chômage et la précarité, traditionnellement organisée chaque premier samedi de décembre.Un groupe de manifestants a tenté de forcer un barrage des gendarmes mobiles, qui les ont repoussés avec leurs boucliers et des grenades lacrymogènes. Quelques tirs de gaz lacrymogènes se sont ensuite produits en tête de cortège. Une personne a été évacuée sur une civière par des « street medics », sans que l'on connaisse dans l'immédiat la gravité de sa blessure, a-t-on également constaté.Des affrontements à NantesRejoints par des étudiants, des militants antifascistes et des syndicalistes de la CGT, les manifestants avaient progressé jusque-là dans le calme depuis leur départ de Bercy en fin de matinée, criant les slogans habituels de ce mouvement social né le 17 novembre 2018 : « Macron démission », « Tout le monde déteste la police ! » Des centaines de #GiletsJaunes occupent Les Halles de Châtelet.La police se déploie alors que les chants révolutionnaires raisonnent dans le temple du consumérisme...#Acte56 #GreveGenerale #7decembre #greve7decembre pic.twitter.com/vPoBb58a6k-- Marcel Aiphan (@AiphanMarcel) December 7, 2019 En fin de journée, des manifestants se sont déployés dans la galerie marchande des Halles au centre de Paris, ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

7 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • bearnhar
    08 décembre12:10

    Bientot dans ce pays nous allons avoir des gens qui vont rentrer derrière nous dans les magasins et nous dire : " Je t'interdit d'acheter ça ! ", on va rigoler. Déjà que nous avons au moins un syndicat qui nous conseille de voter ça.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer