1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

"Gilets jaunes": Une centaine de gardes à vue en cours à Paris
Reuters13/01/2019 à 15:44

"GILETS JAUNES": UNE CENTAINE DE GARDES À VUE EN COURS À PARIS

PARIS (Reuters) - Plus de 110 personnes interpellées samedi à Paris étaient toujours en garde à vue dimanche, après une mobilisation des "Gilets jaunes" en progression la veille, a-t-on appris auprès du parquet de Paris.

Selon un bilan définitif fourni par le parquet, 155 personnes dont six mineurs ont été placées en garde à vue dans la capitale en marge du mouvement.

Parmi les majeurs, vingt-cinq procédures ont été classées sans suite, deux personnes vont faire l'objet d'une ordonnance pénale et quinze autres déférées au parquet. Parmi les mineurs, deux d'entre eux ont été déférés. Pour 111 personnes, la garde à vue se poursuit.

Selon le bilan du ministère de l'Intérieur, plus de 84.000 personnes ont manifesté en France samedi, dont 8.000 à Paris, contre 50.000 le 5 janvier dernier, au cours d'une journée marquée par une violence globalement moindre que redoutée, malgré des agressions visant des journalistes.

(Julie Carriat, édité par Nicolas Delame)

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • geocor
    13 janvier18:42

    S'ils nous empêchent de circuler, s'ils mettent 58.000 personnes au chômage, s'ils refusent le débat, c'est une simple milice. Leur place est alors à l'ombre.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer