1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Gilets jaunes : «Les forces de l'ordre ont reçu l'ordre d'être violentes», selon Marine Le Pen
Le Parisien26/11/2018 à 13:33

Gilets jaunes : «Les forces de l'ordre ont reçu l'ordre d'être violentes», selon Marine Le Pen

Les forces de l'ordre qui sont intervenues samedi sur les Champs-Élysées, où avaient lieu des violences en marge d'une manifestation de Gilets jaunes, «ont reçu l'ordre d'être violentes», a estimé lundi Marine Le Pen, dont le parti demande la démission du ministre de l'Intérieur. «Incontestablement, les forces de l'ordre ont reçu l'ordre (...) d'être violentes», a déclaré sur BFMTV/RMC la présidente du Rassemblement national (RN, ex-FN), accusée samedi par le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, d'avoir contribué aux violences en demandant que les Gilets jaunes soient autorisés à manifester sur la célèbre avenue. «A-t-on donné aux forces de l'ordre des ordres pour arrêter les casseurs, immédiatement, pour les rendre hors d'état de nuire ? Non», a ajouté la députée du Pas-de-Calais, affirmant que «les premières arrestations ont eu lieu à 15h» et «la première grenade lacrymogène lancée (à) 9h30». «Il y a une volonté du gouvernement d'avoir des images spectaculaires», a estimé la finaliste de la présidentielle en 2017. Sa nièce et ancienne députée RN du Vaucluse Marion Maréchal avait aussi accusé sur Twitter samedi Christophe Castaner d'avoir «réprim[é] violemment les Gilets jaunes». «Du jamais vu contre les casseurs black bloc, les prières de rue, les étudiants bloqueurs ou les zadistes», avait-elle ajouté. J'avais trouvé @CCastaner assez minable comme adversaire aux régionales, il l'est encore davantage comme ministre de l'Intérieur en réprimant violemment les @giletsjaunes. Du jamais vu contre les casseurs black bloc, les prières de rue, les étudiants bloqueurs ou les zadistes.-- Marion Maréchal (@MarionMarechal) 24 novembre 2018Marine Le Pen a aussi jugé «pas digne» que le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin «traite les Gilets jaunes de nazis». Gérald Darmanin a affirmé dimanche sur RTL que sur les Champs-Elysées, «ce ne sont pas des Gilets jaunes qui ont ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

8 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • CHANOMAR
    26 novembre14:39

    AH AH arrêtez vous sur ce forum le top des artistes

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer