1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Gilets jaunes : les commerces des Champs-Élysées passent à la caisse
Le Parisien31/08/2019 à 12:33

Gilets jaunes : les commerces des Champs-Élysées passent à la caisse

On s'agite à l'intérieur de la boutique Longchamp, sur les Champs-Élysées. Des touristes étrangers se pressent pour acheter des sacs noirs, bleu marine ou vermillon, présentés sur de grands murs ocre. Si ce n'est l'odeur de peinture fraîche, impossible de deviner que l'endroit était en ruines il y a quelques mois à peine. La boutique a été incendiée le 16 mars dernier, en marge d'une manifestation des Gilets jaunes. Tout a dû être refait. LIRE AUSSI > Les Gilets jaunes vont-ils se remobiliser en septembre ?Le mouvement social, né en octobre 2018 grâce aux réseaux sociaux, se concentre d'abord autour des ronds-points avant de se transformer en manifestations tous les samedis. Mais, bientôt, dès le 17 novembre, les débordements se multiplient. Paris en fait les frais. La municipalité a comptabilisé 652 commerces dégradés en six mois. Selon la Fédération française de l'assurance, les dégâts consécutifs au mouvement des Gilets jaunes se chiffreraient à 90 millions d'euros pour Paris - 217 millions pour l'ensemble de la France - au 31 mai 2019.Les dommages matériels et les pertes d'exploitation des commerces représenteraient 88 % de cette somme. Or, à Paris, un commerce dégradé sur deux a son adresse dans le 8e. Ce n'est pas un hasard, car l'arrondissement abrite les Champs-Élysées. Ce symbole du luxe, de l'argent-roi est devenu une cible pour les casseurs et l'épicentre des violences.Le 1er décembre 2018, des vandales attaquent l'Arc de Triomphe et son musée, détruisant des œuvres d'art. La violence atteint son paroxysme le 16 mars 2019. Outre Longchamp, les enseignes Hugo Boss, Nespresso, Lacoste, Eric Bompard, Bulgari et Zara sont saccagées ou pillées. Le Fouquet's est incendié... Là encore, tout un symbole : en 2007, Nicolas Sarkozy avait fêté sa victoire à la présidentielle dans cette brasserie haut de gamme.Une perte de chiffre d'affaires de 20 à 30 %Selon nos ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • martofel
    31 août18:12

    sans doute que la marge du luxe est en dessous de celle des patates

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer