1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Gilets jaunes: Hulot salue une décision "nécessaire" et "incontournable"
Reuters04/12/2018 à 19:39

GILETS JAUNES: HULOT SALUE UNE DÉCISION "NÉCESSAIRE" ET "INCONTOURNABLE"

PARIS (Reuters) - Nicolas Hulot a salué mardi la décision du gouvernement de suspendre pour six mois trois mesures de fiscalité verte face à la contestation des "Gilets jaunes" et appelé le chef de l'Etat à ne pas renoncer à l'objectif climatique, notamment en mettant davantage à contribution les grandes entreprises.

"Je salue une décision que je trouve, dans le contexte actuel qui désole tout le monde, nécessaire, incontournable, courageuse et de bon sens, et qui n'injurie pas le futur", a déclaré l'ancien ministre de la Transition écologique et solidaire sur RTL.

"On reparlera du long terme quand les choses se seront apaisées", a ajouté l'auteur du "Plan climat" qui avait énoncé en juillet 2017 la trajectoire française de sortie des énergies fossiles.

"L'enjeu écologique, il ne se fera pas contre les Français", a estimé Nicolas Hulot. "Les Français ont envie qu'il y ait un partage équitable de l'effort et des recettes, ils ont une soif de justice sociale et d'équité fiscale", a-t-il poursuivi.

"Comment voulez-vous faire entendre raison quand les gens ont l'impression que les entreprises, et notamment les multinationales, par un système d'optimisation fiscale en toute légalité mais en toute immoralité, se sont organisées pour échapper à l'impôt, à la solidarité et à la cause environnementale ?", a-t-il lancé.

L'ancien ministre a appelé le chef de l'Etat à porter en priorité au niveau européen la lutte contre l'optimisation fiscale et la taxe sur les transactions financières.

Le moment n'est pas opportun pour défiler pour le climat, a-t-il estimé par ailleurs, interrogé sur l'appel mondial à manifester samedi à Paris et dans 120 villes, émanant de plus de 60 associations .

"Je trouve que ce n'est pas le moment parce que c'est un risque de confrontation supplémentaire et de confusion des messages", a-t-il dit.

(Julie Carriat, édité par Yves Clarisse)

8 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • CHANOMAR
    04 décembre21:17

    ah ah un autre qui regarde la teloche comme il le dit surement bfmtv il doit être perturbé et ne pas comprendre le but de cette chaîne qui lobotomise

    Signaler un abus

  • cyspeo
    04 décembre20:26

    Tout à l'heure j'ai encore vu un gilet jaune rouler en BM; je me marre!!! Et des comme ça, il y en a un paquet. A côté de ça, il y a des personnes qui souffrent réellement et qu'il faut aider, c'est incontestable!

    Signaler un abus

  • cyspeo
    04 décembre20:25

    Après quand j'entends un gilet jaune à la téloche l'autre jour dire qu'il avait une facture de chauffage de 3500 euros, je l'imagine habiter dans une tente ou une maison sans toit. Il y a vraiment du grand n'importe quoi dans beaucoup de propos, beaucoup de démagogie aussi. Je serais curieux de connaitre de plus près la population des gilets jaunes: leur vrai salaire + toutes les aides), leur loyer ou remboursement de prêts, leur façon de vivre etc... Il y a surement à redire

    Signaler un abus

  • cyspeo
    04 décembre20:19

    Sur le fond, Hulot a raison. Seulement cette hausse est arrivée pile au mauvais moment, lorsque le baril est repassé de 40 à 85 USB le baril. En deux semaine de crise, il est redescendu à 55 USD et vient de remonter en deux jours à 60-62 USD le baril. Faut pas se leurrer, les prix de l'énergie ne feront que monter à l'avenir.

    Signaler un abus

  • vmcfb
    04 décembre20:12

    Toujours les mêmes bêtises... trouver ailleurs de argent (les riches, les entreprises..) en lieu et place de dépenser moins..

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer