1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Gilets jaunes: Castaner dénonce l'action de "brutes" et de "voyous"
Reuters17/11/2019 à 11:41

GILETS JAUNES: CASTANER DÉNONCE L'ACTION DE "BRUTES" ET DE "VOYOUS"

PARIS (Reuters) - Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a dénoncé l'action de "brutes" et de "voyous" dimanche au lendemain de violences qui ont émaillé le premier anniversaire du mouvement des "Gilets jaunes".

A Paris, où 4.700 personnes ont défilé samedi d'après les autorités, des heurts entre manifestants et forces de l'ordre ont entraîné l'annulation d'une manifestation au départ de la place d'Italie.

Des voitures ont été renversées, du mobilier urbain cassé et des feux allumés sur cette place du sud-est de Paris, où des projectiles, notamment des pavés, ont été lancés contre les forces de l'ordre et contre des vitrines de magasins. Un monument en hommage au maréchal Juin a été vandalisé. La police a fait usage de gaz lacrymogènes et de canons à eau.

"Hier ce qu'on a vu, c'était effectivement peu de manifestants, mais des brutes et des voyous qui étaient venus pour en découdre avec les forces de l'ordre", a dit Christophe Castaner dans le Grand Rendez-vous Europe 1-CNews-Les Echos.

La police a procédé à 264 interpellations en France, dont 173 dans la capitale, a précisé le ministre de l'Intérieur, dont les services ont estimé samedi le nombre de manifestants dans tout le pays à 28.000, soit dix fois moins qu'il y a un an.

A Paris, 155 personnes dont huit mineurs étaient en garde à vue dimanche à 10h00, a-t-on appris de source proche du parquet.

Le mouvement des Gilets jaunes a commencé le 17 novembre 2018 par des manifestations, notamment sur les ronds-points, pour protester contre la hausse des taxes sur les carburants mais il s'est transformé en une contestation plus générale de la politique économique et sociale d'Emmanuel Macron.

D'autres rassemblements sont prévus dimanche pour marquer le premier anniversaire de cette contestation. Neuf personnes ont été interpellées dans la matinée après 372 contrôles préventifs, a indiqué la préfecture de police.

(Dominique Vidalon, Jean-Stéphane Brosse)

18 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • gendrefr
    18 novembre06:49

    bizarre comme même pas de blackblock lors des manifs pro gourvernementale ( climat, pma, .......)

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer