1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Gilets jaunes : 8 400 interpellations depuis le début du mouvement
Le Point14/02/2019 à 11:55

Environ 8 400 personnes ont été interpellées depuis le début du mouvement des Gilets jaunes, il y a près de trois mois, et 7 500 ont été placées en garde à vue, a déclaré Christophe Castaner, jeudi.Le ministre de l'Intérieur a également affirmé que près de 1 300 policiers, gendarmes et pompiers ont été blessés « par des petits groupes animés par la haine », depuis le début du mouvement, le 17 novembre.Lire aussi Charles de Courson : « La loi anti-casseurs est inutile et dangereuse »Christophe Castaner a réaffirmé que le gouvernement était « opposé » à toute amnistie pour les Gilets jaunes, comme l'avait indiqué le Premier ministre mercredi soir sur LCI et RTL.« Mon message est clair : toute dégradation, toute agression sera poursuivie et sera sanctionnée », a déclaré Christophe Castaner opposant ainsi une fin de non-recevoir aux demandes d'amnistie formulées au sein du mouvement des Gilets jaunes comme chez des politiques.Depuis le début du mouvement, la justice a prononcé près de 1 800 condamnations. Près de 1 500 dossiers sont encore en attente de jugement, plus de 1 300 comparutions immédiates ont été organisées et 316 personnes ont été placées sous mandat de dépôt.Lire aussi Quiriny - Loi anti-casseurs : la macronie a-t-elle un problème avec les libertés ?1,46 million d'euros pour l'amicale de la police nationaleLe ministre de l'Intérieur s'exprimait lors de la remise de la cagnotte...

Lire la suite sur Le Point.fr

24 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • jpam
    15 février09:49

    La macronie bêlante est agressive face à ce mouvement populaire et par la profonde colère du peuple. Mais elle reste passive face aux "chances" qui continuent de terroriser les habitants des zones de non droit, qui brûlent et dégradent les biens publics, insultent et agressent les FDO, se livrent à toutes sortes de trafics et veulent souvent imposer un mode de vie régressif, notamment pour les femmes. Complicité ? Approbation ? Va savoir Charles....

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer