Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Gérard Depardieu met en vente son hôtel particulier

Reuters 13/12/2012 à 19:49

GÉRARD DEPARDIEU MET EN VENTE SON HÔTEL PARTICULIER

PARIS (Reuters) - L'acteur Gérard Depardieu, dont la domiciliation en Belgique pour des raisons fiscales a suscité un tollé dans la classe politique, a mis en vente son hôtel particulier à Paris, a-t-on appris jeudi auprès du groupe immobilier Daniel Féau.

Le prix de vente de ce bien, situé au coeur de Saint-Germain-des-Prés, n'a pas été précisé par la société. Selon Le Parisien, elle a été mise en vente il y a trois mois au prix de 50 millions d'euros.

Gérard Depardieu voulait récemment transformer l'hôtel de Chambon, acquis en 2003, dans une rue où il possède plusieurs commerces, en hôtel de luxe, précise le quotidien.

"Il s'agit d'un ensemble immobilier de 1.800 m² environ comprenant notamment un hôtel particulier inscrit à l'inventaire des Monuments Historiques, construit en 1820 dans le style Empire pour le compte du Baron Chambon alors en charge de l'administration financière de l'armée", précise le groupe Feau dans un communiqué.

Le décorateur Jacques Garcia a contribué à la rénovation de cet hôtel particulier et Gérard Depardieu s'est attelé personnellement "à la restructuration et à la décoration" de l'autre bâtiment, au-delà du jardin de l'hôtel particulier, anciennement utilisé comme théâtre.

La propriété est agrémentée de jardins et terrasses jouxtant le couvent des Petites S?urs de la Visitation.

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a qualifié mercredi de "minable" le départ de Gérard Depardieu en Belgique et de nombreuses personnalités, y compris dans le milieu du spectacle, ont exprimé leur réprobation.

DÉMÊLES JUDICIAIRES

Le bourgmestre (maire) d'Estaimpuis, dont dépend le village de Néchin, à la frontière française non loin de Roubaix, a confirmé que Gérard Depardieu avait acquis une maison dans cette petite commune où résident déjà 2.800 Français.

Daniel Senesael a dit ne pas être "naïf" quant aux motivations possibles de l'acteur, qui est l'un des mieux payés du cinéma français, mais a assuré que ce dernier avait eu "un coup de foudre pour l'aspect paysager de notre entité, sa convivialité et son bien vivre".

La Belgique n'impose ni la fortune, ni les plus-values sur le patrimoine privé, ce qui en fait un havre fiscal pour des contribuables français, notamment depuis que le gouvernement socialiste a instauré une taxe de 75% sur les revenus supérieurs à un million d'euros par an.

Parallèlement, Gérard Depardieu, 63 ans, connu pour ses frasques, continue d'avoir des démêlés avec la justice.

Il a ainsi obtenu le renvoi au 8 janvier de sa comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC) pour conduite en état d'ivresse, a-t-on appris de source judiciaire. L'acteur était initialement convoqué ce jeudi, mais a dit être dans l'impossibilité de pouvoir se présenter.

Gérard Depardieu avait fait une chute de scooter le 29 novembre à Paris alors qu'il conduisait sous l'emprise de l'alcool, selon la police. Il présentait un taux d'1,8 g d'alcool par litre de sang, alors que le taux autorisé en France est limité à 0,5 g par litre d'alcool.

La conduite en état d'alcoolémie est passible de 4.500 euros d'amende, d'une peine pouvant aller jusqu'à deux ans de prison et d'un retrait de six points sur le permis de conduire.

Gérard Bon

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.