Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Géorgie-Le PM réaffirme l'ancrage occidental du pays

Reuters18/11/2014 à 03:37

BRUXELLES, 18 novembre (Reuters) - Le Premier ministre géorgien Irakly Garibashvili a dit lundi à l'Union européenne et à l'Otan que son pays restait fermement déterminé à faire partie de ces deux entités malgré le limogeage, en début de mois, d'un ministre pro-occidental. La Géorgie s'est retrouvée dans une situation de crise politique le 5 novembre après que le ministre de la Défense Irakli Alassania a été remercié et que, dans la foulée, la ministre des Affaires étrangères Maïa Panjikidze a démissionné. ID:nL6N0SV4JH Irakli Alassania avait provoqué la colère du chef du gouvernement en affirmant que l'arrestation de plusieurs responsables de son ministère visait à nuire aux partisans d'un rapprochement avec l'Occident, Tbilissi cherchant à rejoindre à terme l'Otan et l'Union européenne. Maïa Panjikidze avait annoncé qu'elle abandonnait le portefeuille des Affaires étrangères pour dénoncer la remise en cause de la politique pro-occidentale de Tbilissi. Les Démocrates libres, l'une des six formations de la coalition, ont annoncé leur départ du gouvernement après la destitution d'Irakli Alassania, qui est l'un de leurs responsables. Cette défection prive le gouvernement de la majorité au Parlement car les Démocrates libres détiennent dix des 150 sièges de députés. Après leur départ, les partis de la coalition au pouvoir ne disposent plus que de 73 sièges au Parlement. Six jours après avoir démissionné de son poste de vice-ministre des Affaires étrangères du gouvernement géorgien, Tamar Berouchachvili a cependant été nommée mardi dernier à la tête de la diplomatie de l'ex-république soviétique. ID:nL6N0T14Q2 Irakly Garibashvili a tenu à rassurer des responsables de l'Union européenne et de l'Organisation du traité Atlantique nord (Otan) sur l'ancrage occidental du pays, qui a combattu la Russie lors d'une courte guerre remontant à 2008. Il a dit à Federica Mogherini, chargée de la politique étrangère de l'Union européenne, que le chemin emprunté par la Géorgie vers une intégration européenne était irréversible, le qualifiant de "choix de civilisation". "J'ai pour ambition de faire de mon pays un exemple de réussite dans la région en utilisant les capacités de transformation inhérentes à un processus d'intégration européenne", a déclaré le Premier ministre géorgien lors d'une conférence de presse. A l'issue d'une réunion au quartier général de l'Otan, Jens Stoltenberg, secrétaire général de l'organisation, a dit qu'Irakly Garibashvili avait insisté sur le fait que la Géorgie "poursuivait sur la voie d'une plus grande intégration euro-atlantique, un engagement que je salue chaleureusement". Des dizaines de milliers de Géorgiens ont défilé samedi à Tbilissi pour dénoncer la politique de la Russie, qu'ils accusent de vouloir annexer les régions sécessionnistes géorgiennes d'Abkhazie et d'Ossétie du Sud, et l'inertie, selon eux, de leur propre gouvernement. ID:nL6N0T50SR Une courte guerre a opposé la Russie et la Géorgie durant l'été 2008 à propos des deux régions séparatistes, qui ont ensuite proclamé leur indépendance avec le soutien de Moscou. A l'issue d'un sommet en septembre, les dirigeants de l'Otan ont décidé d'une série de mesures visant à aider la Géorgie à peaufiner le processus d'une adhésion à l'organisation, tout en douchant les espoirs d'une intégration rapide. La Géorgie et l'Union européenne ont conclu un accord de coopération et d'échanges commerciaux en juin. (Adrian Croft, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.